France-Turquie : le salut militaire est-il un soutien à l'offensive contre les Kurdes en Syrie ?

Football

Toute L'info sur

Offensive turque contre les forces kurdes en Syrie

INTERROGATIONS - Après l'Albanie vendredi (1-0), la Turquie a de nouveau effectué un salut militaire lundi soir face à la France au Stade de France, lors des éliminatoires de l'Euro 2020 (1-1). Si du côté turc, joueurs et fédération se défendent d'un éventuel soutien politique à l'offensive contre les Kurdes en Syrie, le geste a suscité une vague d'indignations. Et l'ouverture d'une enquête par l'UEFA.

Trois jours après avoir effectué un salut militaire contre l’Albanie pour fêter le but de Cenk Tosun (1-0), les joueurs de la sélection turque ont récidivé lundi soir au Stade de France, lors du match nul face à la France (1-1) lors des éliminatoires pour l’Euro 2020. Après le but égalisateur de Kaan Ayhan, à la 81e minute de jeu, près de sept joueurs turcs se sont regroupés près du poteau de corner pour poser, la main droite tendue posée sur le front.

Un geste qui fait écho à l’offensive terrestre turque contre les Kurdes en Syrie et qui a suscité une vive émotion sur la scène internationale. Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a notamment réclamé une "sanction exemplaire", décrivant ce salut comme "contraire à l'esprit sportif". 

Lire aussi

Mais que signifie réellement ce salut ? A-t-il une réelle portée politique et fait clairement référence au conflit turco-kurde ? Pourquoi pose-t-il problème ? Interrogé par LCI, Antoine Michon, assistant chercheur à l'Ifri, livre son analyse sur ce geste.

Un "geste de soutien spontané" ?

Selon lui, ce salut militaire est sans conteste un signe de soutien au régime d’Erdogan et à l’offensive terrestre contre les Kurdes. "Cela me paraît clair, à la vue de l’engagement en Syrie des Turcs, et de l’union nationale qui en découle, il s’agit d’un geste de soutien envers le régime, un geste de soutien spontané."

"Les Turcs, notamment en raison des attentats perpétrés ces dernières années par le PKK, qui ont fait de nombreux morts, sont majoritairement en faveur de l’offensive", ajoute-t-il. A sa connaissance, ce salut militaire n'est pas régulièrement utilisé en Turquie, encore moins dans les tribunes et sur les pelouses de football.

Une sanction de l'UEFA difficile à appliquer ?

Concernant les éventuelles sanctions que pourraient appliquer l’UEFA à la sélection ou la fédération turque, l’affaire semble plus complexe. "Dans les faits, l’UEFA interdit tout type de message politique dans les tribunes et sur les pelouses. Néanmoins, du côté turc, tous se sont défendus d’avoir affiché un soutien clair à l’offensive, cela paraît donc compliqué de sanctionner la Turquie sur des suppositions." Ce mardi, une enquête disciplinaire a néanmoins été ouverte par l'instance européenne de football.

Voir aussi

Ce mardi, la Turquie a en tout cas défendu ce geste, appelant l'UEFA, pressée par Paris de prendre des sanctions, à faire preuve de "discernement". Lors d'une conférence de presse, le ministre turc des Sports Mehmet Kasapoglu a ainsi brandi une photo de l'attaquant français Antoine Griezmann adressant un salut militaire au président Emmanuel Macron lors de la remise de la Légion d'honneur aux Bleus champions du monde, en juin. "Ceux qui n'ont rien dit quand Griezmann a fait ce salut militaire cherchent maintenant à trouver un sens différent au magnifique salut que nos joueurs ont effectué", a-t-il déclaré.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter