Twitter tacle la L1 : entre Gomis et les supporters de l’OM, c’est je t’aime moi non plus

Twitter tacle la L1 : entre Gomis et les supporters de l’OM, c’est je t’aime moi non plus
Football

CRITIQUES - Chaque lundi, on revient sur un événement qui vous a fait causer. Sur votre téléphone ou derrière votre écran, vous exprimez vos joies, vos vannes, vos exaspérations sur les choses du ballon rond. Si l’OM s’est imposé contre Nancy (3-0) et que Bafétimbi Gomis a marqué, le capitaine marseillais est dans le collimateur de ses supporters.

C’est un petit évènement : pour la deuxième fois seulement de la saison, l’Olympique de Marseille fait son apparition dans la première partie de tableau à la 10e place. Contre Nancy (3-0), le club phocéen a fourni sa meilleure prestation depuis l’arrivée de Rudi Garcia il y a un peu plus d’un mois et Bafétimbi Gomis a mis un terme à une série de cinq matchs en L1 sans marquer. 

Pourtant, le but du capitaine de l’OM a suscité des réactions épidermiques de la part des supporters, qui n’ont pas digéré les déclarations de l’attaquant au sortir du match nul obtenu à Saint-Etienne (0-0), mercredi dernier : "Je suis à Marseille. Mais je suis supporter stéphanois. Je les suis en Coupe d’Europe. J’essaie de me tenir informé. Je suis toujours là à échanger, à envoyer des textos aux dirigeants. Allez les Verts ! Comme on dit : « Vert un jour, Vert toujours »."

Lire aussi

    Avant la rencontre, une banderole ("Mercato bientôt ouvert, retourne chez les Verts !") lui a clairement été destiné par les Fanatics, groupe de fans du virage nord au Vélodrome. Et à sa sortie, malgré son but et la joie extatique de l’avant-centre, il a essuyé quelques sifflets. Si le président, Jacques-Henri Eyraud, est monté au front pour défendre son joueur qui veut "laver le lage sale en famille", sur Twitter, il semble régner la même tendance négative que dans l’enceinte marseillaise. 

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent