Un Beckham Football Club à Miami

Un Beckham Football Club à Miami

DirectLCI
SOCCER - C'est désormais officiel, l'ancien joueur du PSG va devenir propriétaire d'une franchise en MLS. Et c'est à Miami que David Beckham a décidé de s'offrir le club de ses "rêves".

Retour aux sources. Si David Beckham a donné une conférence de presse mercredi à Miami , ce n'était pas pour vanter les produits d'une énième marque de prêt-à-porter mais bien pour parler de football. Chose que l'Anglais n'avait plus vraiment faite depuis son dernier match et ses adieux en mai dernier, le maillot du PSG sur les épaules.

Jeune retraité, le "Spice Boy" (38 ans) ne l'est pourtant pas resté longtemps car c'est bien d'un retour aux affaires dont il est question. Pas sur les terrains mais pas très loin : Beckham a reçu le feu vert pour créer d'ici 2017 un club de foot à Miami, "une équipe à moi" a même commenté l'ancien joueur de Manchester United.

25 millions d'euros, un prix d'ami

Il a ainsi expliqué les grandes lignes de son projet et a surtout pu court-circuiter les premières Cassandre qui prédisent déjà l'échec d'une telle entreprise, dans une ville où le club (les Miami Fusion) a disparu il y a plus de dix ans.

"Je sais que notre chemin sera semé d'embûches, a expliqué l'ancien joueur du Los Angeles Galaxy (de 2007 à 2012), mais je suis entouré de partenaires passionnés, comme moi." A tel point que Beckham a déboursé 25 millions de dollars environ (un prix réduit à la faveur d'une clause de son contrat lorsqu'il évoluait en MLS ) pour s'offrir cette franchise.

Beckham a une liste de grands joueurs à recruter

Un premier investissement qui va en appeler d'autres, avec notamment la construction d'un stade de 25 000 places dans la cité floridienne. Car Beckham a la vision d'un club à l'anglaise, "où les supporters vont au stade à pied" et où la priorité est aussi donnée à la formation de jeunes talents : "Si l'on veut gagner des titres, il faudra faire venir des stars mais aussi créer une académie de football", a ainsi expliqué le futur propriétaire.

Il a d'ailleurs "une liste" de grands joueurs qu'il souhaiterait recruter et qu'il voudrait voir encadrer par "un grand entraîneur". Mais pas de retrouvailles avec Alex Ferguson à l'horizon, puisque Beckham a confié que son ancien coach est "un heureux retraité", lui.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter