Une Juve de tous les records

Football

FOOTBALL – En s'imposant 3-0 dimanche contre Cagliari, la Juventus de Turin, déjà sacrée championne d'Italie, ajoute deux records à son palmarès : elle termine la saison avec 102 points au compteur, après avoir gagné tous ses matches à domicile.

La famille Agnelli avait prévu de faire la fête en grand, ce dimanche à Turin, avec un spectacle pyrotechnique pour conclure une saison historique. Mais les hommes d'Antonio Conte n'ont pas attendu le coup de sifflet final de leur match contre Cagliari pour lancer le feu d'artifice. Fusée d'Andrea Pirlo, sur coup franc (1-0, 8e). Pétard de Llorente sur corner (2-0, 14e). Coup de canon de Marchisio dans la lucarne (3-0, 40e).

Les Juventini, déjà champions depuis quinze jours, n'auront pas abordé le dernier match de leur saison comme un simple jubilé, devant famille et amis. Orgueilleux jusqu'au bout, Ils ont démontré qu'ils tenaient à battre le record de points marqués en une saison. 102, donc, à l'issue de leur démonstration dominicale sous le doux soleil du Piémont. Cette Juve 2013-14 devient la première équipe à dépasser les 100 points en Serie A. Soit 5 points de mieux que l'Inter 2006, version Mancini.

Les spectateurs du Juventus Stadium, brandissant autant de drapeaux tricolores que de bannières noires et blanches, auront aussi assisté à la 19e victoire de leurs favoris en autant de matches à domicile cette saison. Un autre record. L'équipe type alignée pour la festa y a mis la manière. Dans son 3-5-2 caractéristique, la Vieille Dame a récité ses classiques. Pirlo – l'Architetto - dessine des passes aussi fluides que précises ; Paul il Polpo Pogba fait la loi au milieu à coup de tentacules ; Tevez "l'Apache" cavale en liberté dans la surface. Et, toujours, cette solidité tactique à toute épreuve, où chacun trouve sa place, sous les aboiements de Conte, chef de meute intenable devant son banc de touche.  

Antonio, le bien-aimé

Mais si la Juventus est sereine sur le terrain, elle s'agite en coulisse. L'objectif est de taille : élaborer une formation aussi dominatrice en Europe qu'elle sait l'être dans la péninsule. Les déboires en Champions League (élimination en phase de groupe par Galatasaray) puis en Ligue Europa (désillusion contre Benfica en demi-finale) auront un peu terni ce 30e titre (compte officiel de la Ligue, les tifosi en dénombrent 32) obtenus sans frémir. La Vieille dame s'inquiète...

Toute la semaine, les tergiversations d'Antonio Conte ont alimenté les gazettes. L'entraîneur douterait des capacités de développement de la società turinoise et aurait des envies d'ailleurs. Déjà, des noms circulent, plus ou moins fantaisistes, de Garcia à Mancini, en passant par Mihaijlovic et Spalletti.

Alors, à quelques heures du match contre Cagliari, plus de 600 tifosi sont venus chanter la sérénade sous le balcon de Conte, retranché dans l'hôtel des joueurs. "Reste avec nous!" ont-ils entonné, donnant encore du capitano à l'ancien milieu de terrain de la Juve. Peut-être que la prolongation de contrat d'Andrea Pirlo, actée le matin même, rassérénera le coach. Mais, en attendant les rebondissements du mercato estival, à Turin, l'heure est à la fête.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter