Victime d'une nouvelle rechute, Abou Diaby poussé vers la sortie par Arsenal ?

Football

FOOTBALL - Comme d'habitude, Abou Diaby pensait bien entrevoir le bout du tunnel. Et, comme d'habitude, le milieu international français a vu une énième blessure l'éloigner de nouveau des terrains. Pour de bon, cette fois ?

"Je ne suis pas fragile !"C'était le cri du cœur lâché par Abou Diaby en mars 2012 alors qu'il effectuait son retour en équipe de France après plus d'un an d'absence. On connaît la suite. C'est toujours la même. Quelques minutes de temps de jeu... puis une énième rechute synonyme de retour à la case départ. Il en va de cette année 2014 comme des précédentes. Titulaire avec Arsenal le 24 septembre contre Southampton (1-2) en Coupe de la Ligue après cinq mois d'absence, le milieu français avait disputé 67 minutes sans se blesser ... avant de disparaître. On en sait plus aujourd'hui : selon nos confrères britanniques de Metro , le Gunner a cette fois été victime d'une grave déchirure aux ischio-jambiers lors d'un entraînement. Il en sera quitte pour trois mois d'indisponibilité.

Comme rien ne change, on peut y voir une forme de routine. Mais il se trouve que le contrat de Diaby se termine au mois de juin prochain. Arsenal prolongera-t-il son bail ? "Il est géant mentalement. Faire ce qu'il a fait, avec toutes les blessures qu'il a eues... Il revient à chaque fois. Il est dévoué et mérite beaucoup de respect", avait loué son entraîneur Arsène Wenger début septembre. Pour lui rendre hommage et l'encourager à ne pas lâcher, son club pourrait ainsi être tenté de lui offrir un nouveau contrat. Âgé de 28 ans, le joueur a, en théorie, encore quelques années devant lui. Et, chaque fois qu'il a joué, il a démontré qu'il n'avait rien perdu de son immense talent, y compris chez les Bleus, au tout début de l'ère Deschamps.

Le CV médical le plus lourd de l'histoire du foot ?

Mais le milieu du foot peut s'avérer impitoyable, ne serait-ce qu'au regard de considérations économiques. Les Gunners, qui ont cueilli le prodige à sa sortie du centre de formation auxerrois, en janvier 2006, auraient légitimement le droit d'avoir perdu patience. En un peu moins de dix ans, le joueur n'a disputé que 134 matches, soit ce que certains jouent en seulement deux saisons. Surtout, sa dernière saison à plus de 20 matches remonte à 2011. Et depuis, c'est de pire en pire. En 2012/13, le Français ne comptait que quatre apparitions en Premier League. Cette année, il devrait même en rester à ce seul match de Coupe de la Ligue...

Derrière ces chiffres, il y a un CV médical de plusieurs pages, peut-être le plus lourd de l'histoire contemporaine du football. Depuis son arrivée à Londres en 2006, Diaby s'est blessé 42 fois. À peu près toutes les zones de son corps ont été touchées, même sa tête (une commotion cérébrale en avril 2007). Mais c'est son pied droit qui a le plus souffert (huit pépins répertoriés). Notons, enfin, une propension à multiplier les blessures musculaires : 21 en tout (pile la moitié du total), dont la dernière en date. Ces bobos, dit-on, ont généralement une origine psychologique. À ce titre, et finalement pour son bien, Arsenal pourrait donc être tenté d'offrir un peu de répit et de repos à son joueur dans les prochaines années.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter