Allemagne-France : Areola, six arrêts et une première en Bleu qui restera dans les mémoires

DirectLCI
INFRANCHISSABLE - Propulsé dans les buts tricolores en l'absence de Lloris et Mandanda, Alphonse Areola a été impérial pour sa première titularisation en équipe de France jeudi contre la Mannschaft (0-0). L'habituel gardien numéro 3 chez les Bleus a dégoûté les Allemands, réalisant pas moins de six arrêts. Un record depuis dix ans.

Avec son numéro 16 floqué dans le dos, on aurait cru voir Fabien Barthez dans ses grandes heures. En l'absence d'Hugo Lloris et de Steve Mandanda, blessés, Alphonse Areola a honoré sa première sélection avec les Bleus face à l'Allemagne (0-0), jeudi lors de la première journée de la Ligue des Nations. Premier Français à connaître sa première cape après un titre de champion du monde, l'habituel numéro 3 de l'équipe de France, dont la première convocation remonte à octobre 2015, a enfilé les gants sans appréhension. Il a ainsi livré une prestation de haute altitude, sauvant quasiment à lui seul le match nul des Bleus à Munich.


Peu sollicité pendant les 45 premières minutes, le dernier rempart parisien a écœuré les Allemands en seconde période. Une prouesse dont peu peuvent se vanter. Il a ainsi réalisé quatre parades magnifiques sur une reprise de Reus (65e), une demi-volée de Hummels (72e), un centre-tir de Müller (75e) et une tête à bout portant de Ginter (76e). Avec six arrêts au total, une première depuis 10 ans pour un gardien de l'équipe de France, Areola a pris toute la lumière.

Les Bleus "fiers" et "pas surpris" par Areola

Plus que la panoplie d'arrêts qu'il a revisitée à sa sauce, c'est l'assurance bluffante dégagée par le portier du PSG qui a impressionné. "C'est vrai que j'ai été sollicité tout au long du match", a-t-il expliqué sur TF1 après la rencontre. "J'ai réussi à rester concentré et à faire les bons choix, c'était le plus important pour moi." "J'ai eu l'occasion de faire partie du groupe durant la Coupe du monde, je connais tout le monde, ils m'ont mis en confiance et il fallait juste que je fasse ce que je sais faire et que je sois performant", a ajouté le Parisien, qui a étrenné le maillot tricolore dans toutes les catégories jeunes, avec un titre de champion du monde U20 en 2013.


"Très fier" et "pas surpris" par le niveau de son gardien, Didier Deschamps s'est dit "très content pour lui". "Ce n'est jamais évident pour une première sélection. Mais il a dégagé beaucoup de sérénité et de confiance comme il le fait avec son club." Même constat du côté de ses coéquipiers, tous dithyrambiques au moment d'évoquer sa prestation. "Pour sa première, il a sorti un gros match. On sait le très grand gardien qu'il est. Aujourd'hui, il l'a prouvé sur le terrain", a embrayé Lucas Hernandez, aux premières loges pour assister au match majuscule de son gardien. "Il a vraiment progressé, franchi un cap (...) Il a répondu présent, ce n'était pas facile, dans un contexte compliqué, une reprise de saison. Chapeau à lui", a conclu Blaise Matuidi. 

En attendant le retour d'Hugo Lloris, le joueur du PSG va prolonger l'intérim dans le but tricolore dimanche 9 septembre (20h45) face aux Pays-Bas au Stade de France. L'occasion pour lui d'engranger de la confiance et du temps de jeu, alors que plusieurs échéances l'attendent du côté du PSG. Buffon suspendu en C1, le "Titi parisien" défendra la cage parisienne lors des trois premières journées de la Ligue des champions. À Paris, nul doute qu'on s'en frotte les mains.

En vidéo

Allemagne-France : (re)voir le match d'Areola et tous ses arrêts

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter