Après plus deux ans sans but, Diego Costa s'offre un doublé lors du 8-0 de l'Espagne contre le Liechtenstein

Football
REVANCHE - Très critiqué et privé d'Euro par Vicente del Bosque, le buteur brésilien puis naturalisé espagnol profite de l'arrivée de Julen Lopetegui sur le banc de la Roja pour se refaire une santé et retrouver le chemin des filets en sélection. Mais aussi se réconcilier (un peu) avec son pays d'adoption.

Début de rédemption. Symbole de la déroute des champions du monde (2010) et doubles champions d'Europe (2008 et 2012) lors du Mondial 2014 au Brésil et attaquant hargneux sur les terrains, Diego Costa a pris l'habitude d'être un des joueurs les plus détestés du circuit. Mais là où ce constat est particulièrement injuste pour le buteur de Chelsea, c'est que c'est l'Espagne de Vicente del Bosque qui est venue le chercher et le naturaliser - il y a deux ans, alors qu'il évoluait encore à l'Atlético Madrid - afin d'offrir un vrai 9 à une Roja en mal d'efficacité offensive. Depuis, le Brésilien a vécu un enfer avec sa nouvelle sélection, lui qui n'a jamais vraiment été intégré dans cette équipe, qui a très peu marqué (un but en onze sélections), qui a été blessé, qui a souvent été sifflé par ses supporters et qui a en plus été privé de l'Euro en France l'été dernier. Bref, un vrai fiasco. Mais avec l'éviction de Del Bosque et l'arrivée du nouveau sélectionneur Julen Lopetegui, les choses semblent s'améliorer pour Costa. 

Comme je ne suis pas un vrai espagnol, les gens me critiquent toujours de manière particulière"Diego Costa

À nouveau appelé (ce n'était plus le cas depuis novembre 2015...) l'intéressé n'a d'abord pas hésité à régler ses comptes avec la presse ibérique après le match amical de l'Espagne en Belgique jeudi dernier, durant lequel il ne s'était à nouveau pas montré décisif (victoire 2-0) : "On me critique énormément. Si j'étais au Real Madrid ou au Barça, vous auriez dit que j'ai fait un bon match, mais comme je ne suis pas un vrai Espagnol, les gens me critiquent toujours de manière particulière". Un coup de gueule que Costa a ensuite eu la bonne idée de faire suivre d'une belle prestation face au Liechtenstein lundi soir, en qualification pour la Coupe du monde 2018. Un match au cours duquel il s'est même offert un doublé sans doute rédempteur. 

Alors bien sûr, les mauvaises langues pourront toujours objecter que l'opposition était très faible, l'Espagne s'est imposé 8-0, mais tout de même c'est un signe : Diego Costa n'avait plus marqué en sélection depuis le 10 décembre 2014. Une éternité pour tout le monde.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter