Bundesliga : à quoi ressemble une célébration de but(s) à l'heure du coronavirus ?

Un stade sans voix, sans ferveur, sans passion... En Allemagne, la Bundesliga a retrouvé le chemin des terrains ce samedi. Des mesures drastiques ont été mises en place pour éviter les contaminations au coronavirus.
Football

DECONFINE - Le football a repris son train en Allemagne. Ce samedi, les joueurs de Bundesliga ont renfilé shorts et crampons pour le compte de la 26e journée. Dans l'ambiance particulière imposée par l'épidémie de Covid-19, comment les buteurs ont fête leurs réalisations ?

Le virus, il faut apprendre à vivre avec. Le conseil vaut aussi pour les footballeurs. Enfin surtout pour ceux qui ont repris le chemin des terrains. C'est le cas des joueurs de Bundesliga qui, ce samedi 16 mai à 15H30, ont repris le cours de leur championnat. Non sans respecter toute une batterie de consignes sanitaires. Un retour sur les terrains à huis clos, suivi de près par l'ensemble de la planète football, sevrée de ballon rond depuis deux mois. 

Pas de poignées de main, ni d'enfants pour accompagner les joueurs, pas de vivats : c'est dans des arènes vides de tout spectateur qu'a été donné le coup d'envoi des cinq premières rencontres, dont le derby de la Ruhr Dortmund-Schalke. 

A bonnes distances

Et dans cette rencontre, c'est la pépite du BvB,  Erling Braut Haaland, qui a inscrit le premier but de la reprise en Bundesliga. Là encore, il n'a pas fallu céder aux habitudes de "l'ancien temps", quand le Covid-19 n'avait pas encore bouleversé nos vies. Pour célébrer ce but symbolique, le jeune Norvégien a donc pris le soin de respecter les règles élémentaires de distanciation sociale. 

Après son but d'un reprise instantanée au point de penalty (29e), il s'est dirigé, le doigt levé, vers le point de corner, où il a attendu, en dodelinant, ses coéquipiers. Ceux-ci l'ont rejoint sans trop l'approcher, ni le toucher alors qu'une musique a retenti au moment de la célébration pour combler le silence du stade à huis clos. Thorgan Hazard a, de son côté, opté pour un geste bien connu : un "check" du coude avec Julian Brandt pour fêté le 3e but de son équipe, tout comme l'ancien Lorientais Raphaël Guerreiro pour le 4e but du Borussia.

Coude à coude

C'est une déclinaison de cette célébration qu'a choisie Manuel Gulde, le défenseur du SC Fribourg, lorsqu'il a ouvert le score face au RB Leipzig (1-1). A l'invitation de l'Italien Vincenzo Grifo, qui a tiré le corner, toute l'équipe s'est félicitée en "jouant des coudes". 

Cette journée, qui restera dans les annales, a également été marquée par l'entrée en vigueur d'une nouvelle règle permettant aux entraîneurs de remplacer jusqu'à cinq footballeurs par match, contre trois en temps normal. Elle a été utilisée pour la première fois samedi lors de la reprise de la Bundesliga, pour ménager les joueurs après deux mois d'arrêt lié à la pandémie de coronavirus. 

A Dortmund, l'entraîneur de Schalke 04 David Wagner a ainsi remplacé cinq joueurs de son onze de départ lors de la lourde défaite 4-0 subie dans le "derby de la Ruhr", tandis que son homologue du BVB Lucien Favre a fait sortir quatre de ses titulaires.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent