VIDÉO - Ligue des champions : l'exploit de Monaco et de sa jeunesse triomphante face à Manchester City

Football
DirectLCI
QUALIFICATION - Mercredi soir, en huitième de finale retour de la Ligue des champions, l'AS Monaco a réalisé un véritable exploit en éliminant le Manchester City de Pep Guardiola (3-5 à l'aller et 3-1 au retour). Le tout grâce à sa jeunesse triomphante, incarnée par Kylian Mbappé, Tiémoué Bakayoko et Benjamin Mendy en tête. Un succès qui en appelle d'autres ?

Mercredi,  en huitième de finale retour de la Ligue des champions, les hommes de Leonardo Jardim ont fait ce que personne n’avait réussi à réaliser : faire chuter Pep Guardiola dès le premier tour d’élimination directe. Battu 5-3 à l’aller, au terme d’une rencontre ahurissante, les Monégasques n’ont rien laissé au hasard. En moins d’une demi-heure, ils avaient déjà refait leur retard du match aller. 


D’abord par leur jeune phénomène Kylian Mbappé, 18 ans, effrayant de sérénité devant le but à la 7e minute de jeu, et qui devrait être appelé en équipe de France par Didier Deschamps ce jeudi. Puis par Fabinho (29e), sur une nouvelle montée du latéral Benjamin Mendy, lui aussi pressenti en Bleu. Mais en seconde période, les joueurs de la Principauté ont reculé et ce qui devait arriver arriva : à la 70e minute, Monaco va finalement céder aux assauts répétés des Mancuniens, après un raid solitaire et une frappe puissante de Raheem Sterling, détournée par Subasic dans les pieds du jeune Leroy Sané qui n’a plus qu’à conclure. 

Le remake de 2004 ?

Mais Monaco ne s’affole pas. Six minutes plus tard, alors que Tiémoué Bakayoko peinait à trouver son second souffle, la tour de contrôle monégasque va délivrer les siens et redonner l’avantage à l’ASM d’une tête parfaitement croisée, sur une caresse de coup-franc de son compère Thomas Lemar. Un but qui va littéralement assommer les Mancuniens, inoffensifs dans le dernier quart d’heure de jeu.


Leader incontesté de la Ligue 1, Monaco compte bien faire sa loi également sur la scène européenne. La dernière fois que les joueurs du Prince Albert avaient remonté deux buts d’écart, c’était en 2004, face au grand Real Madrid (2-4, 3-1). Cette année-là, l’ASM avait réalisé un incroyable parcours, s’immisçant en finale de la compétition, défait par le FC Porto d’un certain José Mourinho.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter