VIDÉO - Double sombrero, patate de forain, câlin avec Casper... Le show Neymar en Copa America

Football

FOOTBALL - L'attaquant brésilien a été le principal artisan de la victoire (2-1) de la Seleçao face au Pérou dans la nuit de dimanche à lundi. Et ce bien au-delà de son but et sa passe décisive.

"Une otarie", "un joueur YouTube" ou "une danseuse surcotée". Starisé dès son plus jeune âge dans le Championnat brésilien, Neymar avait logiquement suscité la méfiance et les quolibets des Européens, lassés de voir les pétards mouillés faire "pshhhht" une fois l'Atlantique traversé. Une arrivée au Barça et une Coupe du monde plus tard, tout le monde s'est tu. C'est que le garçon réussit à briller tout en faisant briller Lionel Messi en Catalogne. Surtout, à 23 ans, il porte la Seleçao à bout de bras (43 buts en 63 capes), assumant cette incroyable pression avec une insouciance et un panache on ne peut plus brésiliens. En témoigne sa prestation de gala face au Pérou (2-1) , dans la nuit de dimanche en lundi, lors de l'entrée en lice de son équipe en Copa America. Une égalisation d'une tête imparable, une passe décisive somptueuse, on l'a vu. Mais il y avait encore d'autres choses.

À commencer par ce dribble superlatif en début de match, Neymar levant le ballon au sol pour le faire passer au-dessus d'un adversaire puis reproduisant, de volée, la manœuvre, avant de s'emmener le ballon de la tête. Forcément, le défenseur en question a fait faute. On le comprend.

Ensuite, il y a eu cette minasse expédiée sur la barre. Alors qu'il se trouvait à l'arrêt, excentré à gauche, à quelque 20 mètres du but.

Enfin, il y a eu cet improbable élan de tendresse après le coup de sifflet final, quand une sorte de version brésilienne de Casper le fantôme a déboulé sur la pelouse pour se jeter dans les bras de son idole, sous le regard attendri de David Luiz. Snif...

Lire et commenter