VIDÉO – Eder est de retour à Lille et se dit "désolé pour la France"

VIDÉO – Eder est de retour à Lille et se dit "désolé pour la France"

DirectLCI
FOOTBALL – Il a brisé les rêves Bleus en inscrivant, d’une frappe incisive au bout de la prolongation, le but de la victoire du Portugal en finale de l’Euro 2016. Et, après deux semaines de vacances bien méritées, Eder est revenu au bercail, à Lille. Ses premiers mots, forcément, ont évoqué le sujet.

Short, polo, baskets, boucles d’oreille, grand sourire, et une cagette entre les mains. À un détail près, le Losc a retrouvé Eder tel qu’il l’avait laissé, à la fin de la saison dernière. Enfin, à deux détails près pour être exact, puisqu’entre-temps, l’attaquant portugais est devenu champion d’Europe et, surtout, le héros de tout un peuple, libéré par son but en prolongation en finale de l’Euro 2016 (1-0 a.p) face aux Bleus. Ce lundi, il a retrouvé le chemin du domaine de Luchin, centre d’entraînement des Dogues, pour la reprise. Et a livré ses premiers mots de la nouvelle saison à Losc TV, la chaîne officielle du club.

Eder : "Champion d’Europe, c’est magnifique, c’est énorme pour notre pays"

"Je suis content. Je viens pour travailler. Je n’ai pas eu beaucoup de vacances, mais ce n’est pas grave. Je suis désolé pour la France, mais c’est super pour nous, pour le Portugal. Champion d’Europe, c’est magnifique, c’est énorme pour notre pays. J’espère marquer beaucoup de buts avec le Losc pour terminer à une bonne place en Championnat. Et pourquoi pas gagner une Coupe", a déclaré le héros, visiblement resté aussi humble qu’il y a un mois, quand ses compatriotes raillaient encore souvent sa technique laborieuse et son manque d’adresse devant le but.

EN SAVOIR + >>  Eder, le mal-aimé est devenu un héros

Et puis, tant qu’à remuer le couteau dans la plaie, on vous glisse une autre vidéo ci-dessous, offrant en éclairage sur le dénouement de cette finale. En effet, sur le coup franc sur la barre de Guerreiro ayant précédé le but d’Eder, consécutif à une main... de l’attaquant portugais (Laurent Koscielny écopera d’un carton jaune à sa place), on peut y voir Hugo Lloris se blesser, ne pas faire appel au soigneur pour ne pas perdre de temps, et se coucher trop tard quand le Lillois frappera au but dans la continuité de l'action. Comme quoi, on ne nous rabâche pas pour rien que ces matchs-là se jouent sur des détails.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter