VIDÉO - Entre Zlatan Ibrahimovic et les joueurs de l'AS Saint-Étienne, une longue histoire d'amour

VIDÉO - Entre Zlatan Ibrahimovic et les joueurs de l'AS Saint-Étienne, une longue histoire d'amour

FOOTBALL - Tandis que le PSG et Saint-Étienne se retrouvent ce dimanche soir (21h) en Ligue 1, retour en textes et en images sur les "Zlatan facts" les plus marquants face aux Verts.

Zlatan Ibrahimovic aime l'AS Saint-Étienne. Déjà parce que, lors de ses trois derniers matchs face aux Verts, il a inscrit six buts. Mais pas seulement. Car, bien au-delà des chiffres, le football est d'abord une histoire d'hommes. Depuis son arrivée à Paris, à l'été 2012, le Suédois s'est ainsi frotté à plusieurs joueurs stéphanois, pour autant d'anecdotes croustillantes. Retour sur les quatre plus fameuses, à quelques heures du coup d'envoi du prochain PSG-ASSE, ce dimanche soir.

Le plexus de Ruffier
Tout le monde ne le sait pas mais, en marge de sa formation de footballeur, Zlatan Ibrahimovic a suffisamment pratiqué le taekwondo pour être ceinture noire. Ce qui peut expliquer cet incroyable coup de pied, asséné au gardien Stéphane Ruffier en novembre 2012, soit quelques mois à peine après son arrivée en France. Verdict : un carton rouge et deux (petits) matchs de suspension.

Les insultes à Bayal 
De retour de suspension ce dimanche soir, le défenseur central Bayal Sall devra de nouveau se coltiner l'attaquant Zlatan Ibrahimovic. Et échangera sans doute encore quelques mots doux avec lui, comme il l'avait confié à la fin août 2014 : "Le plus important face à lui, c'est justement de ne pas penser que tu vas affronter Ibrahimovic. Sinon, tu te retrouves dans une situation difficile. Tu oublies de jouer et tu pètes les plombs. Il faut rester concentré à 100 %. Il râle tout le temps. Et quand il parle à un adversaire, ce n’est pas gentiment... La première fois que je l’ai affronté, il m’a insulté en anglais. Alors, je lui ai répété la même chose : 'I fuck you toi aussi.'"

Mais qui est Mollo ?
La scène se déroule en mars 2013. À la fin d'un match accroché entre les deux équipes, Yohan Mollo, l'attaquant des Verts, entreprend de demander le maillot de la star, emmitouflé dans une doudoune. Problème : soit Ibra ne reconnait pas le joueur stéphanois et le prend pour un ramasseur de balle, soit Ibra est énervé et ne veut pas donner son maillot à un joueur du Forez. Pas découragé, Mollo lui montre son propre maillot comme pour lui dire "moi aussi je suis footballeur". Ibra jette alors sa tunique au petit Yohan. Sans un regard. Et sans lui demander la sienne en échange. Gênant.

Mais qui est Baysse ?
La dernière facétie de Zlatan face aux Verts date du 25 janvier de cette année. Après un tacle appuyé du Suédois sur Romain Hamouma, Paul Baysse surgit pour l'engueuler. Et, dans une de ces fulgurances dont il a le secret, le Suédois regarde alors dans le dos du Français pour lire le flocage de son maillot. Tout en lançant un "sorry what's your name ?" déjà culte.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Procès de Nordahl Lelandais : "Si j’avais accepté sa demande, peut être qu’on aurait évité un drame"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.