VIDÉO - Euro 2016 : les Pays-Bas éliminés avec un csc de Van Persie

Football
FOOTBALL - Les Oranjes, troisièmes du Mondial au Brésil, n'ont pas passé la phase éliminatoire de l'Euro. Battus par la République tchèque mardi soir (3-2), les coéquipiers de Robin van Persie manquent leur premier Championnat d'Europe depuis 1984.

L'Euro 2016 sera le troisième disputé sur le sol français, après 1984 et 1960. Le troisième sans les Pays-Bas ! Mardi soir, les Néerlandais avaient besoin d'un concours de circonstances pour se qualifier pour les barrages (une victoire couplée à une défaite de la Turquie). Les hommes de Danny Blind ont évité un suspense insoutenable : à la demi-heure de jeu, ils étaient déjà menés 2-0 par des Tchèques pourtant qualifiés avant ce match. ”L'Europe entière rit de nous, nous sommes les clowns du continent”, écrit ce mercredi le journal local Algemeen Dagblad.

Le but gag de Van Persie

La palme revient peut-être à Robin van Persie. En juillet 2014, il réussissait une tête fabuleuse à l'entrée de la surface pour lober Casillas, l'une des pus belles actions du Mondial. Mardi soir, il a aussi marqué de la tête, mais contre son camp, sur un coup-franc adverse... Un but gag qui mettait terme à tout suspense, les Néerlandais étant alors menés 3 à 0 (66e).

Même si Huntelaar et l'ancien attaquant d'Arsenal ont réduit l'écart (2-3), cela faisait longtemps que les supporters de l'Arena d'Amsterdam, où de nombreux sièges sont restés vides, avaient fait leur deuil d'une qualification, impossible quand on s'incline cinq fois en dix rencontres. ”Je n'ai pas atteint mon objectif, reconnaît Danny Blind, nommé sélectionneur en juillet 2015 pour tenter de rattraper la situation, en vain. Suis-je fautif ? Je dois maintenant l'analyser. Les résultats sont négatifs, je n'ai gagné qu'un match (sur quatre). Mais je n'ai aucune intention de démissionner. Je vais poursuivre mon travail, car je suis sous contrat jusqu'en 2018 et je crois en cette équipe.”

Vers la fin de la génération Sneijder

Les prochaines échéances devraient se préparer sans la génération trentenaire des Pays-Bas, qui a fait tant rêver. Sneijder, Van Persie, Robben ou Huntelaar ne représentent plus l'avenir d'une sélection qui va devoir se reconstruire. Blind avait anticipé en intégrant plusieurs jeunes lors des dernières rencontres des éliminatoires (Tete, van Dijk, Riedewald...). ”Je dois faire avec le matériel à ma disposition, dit-il. On n'est pas l'Allemagne ou l'Espagne, nous n'avons pas un tel réservoir de joueurs.” Le technicien va pourtant devoir se contenter de ce qu'il a.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter