VIDÉO - France-Ecosse (3-0) : la belle Madjer de Giroud qui a lancé les Bleus vers la victoire

Football

FOOTBALL – A moins d’une semaine du début de l’Euro 2016, l’équipe de France a confirmé sa belle marche en avant après sa victoire face à l’Ecosse samedi soir à Metz (3-0). Déjà buteur face au Cameroun, Olivier Giroud a inscrit un doublé dont une superbe Madjer dès les premières minutes de la rencontre.

L’équipe de France maintient son excellent rythme de croisière, et ce n’est pas pour nous déplaire. Pour son second et ultime match de préparation à l’Euro 2016 qui débutera vendredi soir face à la Roumanie, les hommes de Didier Deschamps ont à nouveau brillé offensivement samedi soir à Metz et en prime, ils ont même gardé leur cage inviolée face à une faible équipe d’Ecosse (3-0). Comme à leur habitude, les Bleus n’ont pas perdu de temps et ont ouvert la marque dès la 8e minute par l’intermédiaire d’Olivier Giroud.

Malgré les critiques, Giroud continue d'empiler les buts

Parfaitement servi par son ancien partenaire à Arsenal Bacary Sagna, l’attaquant des Gunners s’est fendu d’une magnifique Madjer pour tromper le gardien écossais, surpris par le geste de l’international français de plus en plus saignant au fur et à mesure que la compétition européenne approche. Giroud a par la suite fait parler son sens du but en suivant bien la frappe détournée de Payet qu’il parvenait à reprendre d’un tacle rageur (35e). Son huitième but lors de ses six derniers matches en équipe de France, de quoi faire taire les nombreuses critiques émises à son égard.

EN SAVOIR +
>> REVIVEZ - France-Ecosse : une belle balade avant d'attaquer l'Euro >> France-Ecosse, le match qui a levé les dernières incertitudes de Deschamps 

Laurent Koscielny, tiens tiens encore un autre joueur d’Arsenal, s’est ensuite chargé de parachever le succès tricolore en inscrivant son tout premier but en équipe de France de la tête suite à un corner de Payet (39e). Au bout du compte, les Bleus se sont rassurés offensivement et défensivement, ont rassuré tout un pays. Il n'y a plus qu'à rééditer pareille performance vendredi prochain face à la Roumanie au Stade de France.  

Lire et commenter