VIDÉO - Homophobie dans les stades : Emmanuel Macron appelle au "discernement"

Football

HOMOPHOBIE - Après les propos de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, qui s'est déclaré défavorable à l'arrêt systématique des matchs en cas de chants ou de banderoles homophobes dans les stades, Emmanuel Macron a appelé à la "clarté" et au "discernement" des arbitres.

En déplacement dans le Val-de-Marne mardi 10 septembre, Emmanuel Macron s'est exprimé après les propos de Noël Le Graët. Le président de la Fédération française de football (FFF) avait estimé plus tôt dans la journée qu'arrêter les matchs de football pour des chants homophobes était "une erreur" mais avait considéré que les suspendre pour des cris racistes était légitime, faisant ici une différenciation de traitement.

Estimant qu'il fallait "être intraitable sur le fond", le chef de l'Etat a appelé au "discernement" des arbitres et à la responsabilité des clubs et de la Ligue de football. "Il faut (...) que tout le monde travaille ensemble, il ne faut pas créer de fausses polémiques." Emmanuel Macron a par là désigné l'opposition entre le président de la FFF et la ministre des Sports Roxana Maracineanu, en précisant que cette dernière était "dans son rôle". La ministre des Sports avait dénoncé quelques heures auparavant la position "erronée" de Noël Le Graët en l'invitant à "prendre sa part de responsabilité dans la lutte contre toutes les discriminations en général". 

En vidéo

Homophobie dans les stades : la polémique relancée

Lire aussi

Emmanuel Macron ne s'est pas pour autant affiché pour un arrêt systématique des matchs en cas de banderoles ou slogans homophobes. Puis le chef de l'Etat a dit sa confiance dans "la réconciliation" autour des valeurs sportives, à quelques heures d'une rencontre entre l'équipe de France et celle d'Andorre, en vue des qualifications pour l'Euro 2020. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter