VIDÉO - L'Arabie saoudite met un coup de ciseau aux coiffures "contraires à l'islam" sur les terrains de foot

Football

STYLE - Habitués à toutes les originalités capillaires, les footballeurs qui évoluent en Arabie saoudite vont pourtant devoir se tenir à carreaux. Car la monarchie absolue très rigoriste, a décidé de se pencher sur leur cas et leur coupe de cheveux.

Au moins, on est sûr que Paul Pogba n'ira pas là-bas. Adepte de teintures et motifs en tout genre sur sa coiffure, le milieu de terrain de la Juve, que beaucoup de clubs vont s'arracher au prochain mercato, ne devra pas atterrir en Arabie Saoudite. Car en plus du très faible niveau du championnat local, les autorités sportives ont décidé de surveiller de très près les joueurs de foot et surtout leur inspiration capillaire.

Car dans cette monarchie absolue très rigoriste, une coupe de cheveux trop originale est considérée "contraire à l'islam et aux traditions du royaume", peut-on notamment lire dans le quotidien saoudien Al-Jazirah. Ainsi, des directives ont été adressées cette semaine aux fédérations et au comité olympique pour "enrayer le phénomène al-qazaa", désignant les coupes exubérantes dans les stades et les salles de sport, selon le site sportif www.arriyadiyah.com.

Muni d'un ciseau, l'arbitre coupe la crête du joueur...

Un style qui est ensuite imité par les fans et les enfants, ce qui semble donc désespérer le royaume. Il y a quelques jours, un joueur a d'ailleurs dû se prêter, avant de pouvoir entrer sur le terrain, à une séance de coiffure de fortune pour se débarrasser de sa crête et se conformer aux nouvelles directives de la Fédération saoudienne.

Munis chacun d'une paire de ciseaux, un arbitre et une autre personne ont rapidement coupé les cheveux légèrement débordants sur le crâne de l'intéresser avant de l'autoriser à pénétrer sur la pelouse... Mais les pétrodollars qui attirent de nombreux joueurs étrangers dans le championnat saoudien devraient quand même leur faire oublier ce petit coup de ciseau forcé. 

À LIRE AUSSI
>>  Après le football, la Chine lorgne le rugby
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter