VIDÉO - Le but de James Rodriguez lors de Real Madrid-Atlético Madrid (1-1)

Football
DirectLCI
SUPERCOUPE D'ESPAGNE - Dans la manche aller qui s'est disputée tard mardi soir, le champion d'Espagne a tenu le vainqueur de la Coupe du Roi en échec sur sa pelouse de Bernabeu. Un match marqué par le premier but de l'onéreuse recrue colombienne sous ses nouvelles couleurs mais également par la sortie prématurée sur blessure de Cristiano Ronaldo. Karim Benzema et Antoine Griezmann ont joué.

Un remake de la dernière finale de la Ligue des champions , trois mois plus tard, figurait forcément toujours ce qui se fait de mieux en Europe, et donc au monde. Mais, alors que les préparations d'avant-saison battent encore leur plein en Espagne, le match aller de la Supercoupe, ayant opposé tard mardi soir dans un nouveau super derby madrilène les champions de l'Atlético au Real, vainqueur de la Coupe, a surtout fait la part belle aux jambes lourdes et au déchet technique. Dans ce contexte, les hommes de Diego Simeone, pugnaces, accrocheurs et très difficiles à bouger, sont logiquement parvenus à aller chercher un bon nul (1-1) sur la pelouse de Santiago-Bernabeu.

Benzema et Griezmann n'ont pas brillé

En première période, c'est même le gardien de la Maison blanche, Iker Casillas, qui a le plus été sollicité. Ses nombreuses parades décisives lui ont ainsi permis de rassurer les socios après une fin de saison dernière et une Coupe du monde catastrophiques. Paradoxalement, c'est lorsque leur meilleur joueur, Cristiano Ronaldo, touché à la jambe gauche, a quitté le terrain que les merengue se sont réveillés. Et c'est son remplaçant, le nouvel arrivant James Rodriguez, qui a ouvert le score à la 81e d'un tir détourné par un défenseur. Une joie de courte durée : à la 87e, Raul Garcia égalisait à la suite d'un corner. Un dernier but qui pèsera lourd vendredi, au match retour, à Vicente-Calderon.

Côté français, notons que Karim Benzema, titularisé en pointe, a passé la majeure partie de son temps à errer sur la pelouse comme une âme en peine, sevré de ballons et pris en tenaille par la charnière adverse... Ce qui ne l'a pas empêché d'être directement impliqué dans le but de son équipe. En face, Antoine Griezmann, arrivé cet été en provenance de la Real Sociedad , jouait, lui, son tout premier match officiel sous le maillot des colchoneros. Mais il n'est entré qu'à une demi-heure du terme et n'a pas vraiment pesé sur les débats. Bref, à tout point de vue, vivement la suite.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter