VIDÉO - "Le pouvoir aux supporters" : OurFootballClub, le projet qui fait de Football Manager une réalité

DirectLCI
OVNI DU FOOT - "OurFootballClub.com" propose de donner le pouvoir aux supporters. Cette équipe de cinquième division écossaise, extension d'une académie prisée des jeunes joueurs français, souhaite créer des socios d'un nouveau genre moyennant une participation financière. LCI est allé à la rencontre Chris Ewing, son fondateur.

Confier la destinée d'un club à ses supporters ? C'est l'objectif de "OurFootballClub.com". Ce projet révolutionnaire, inspiré de celui du FC Barcelone et de ses 170.000 socios, qui prennent part aux scrutins sur la gestion de l'équipe catalane, vise à offrir une mainmise quasi-totale à ses membres en échange d'une souscription à hauteur de 25 livres sterling par an, soit 28 euros. Cette équipe d'un nouveau genre, qui évolue en Lowland Football League, la cinquième division écossaise, ambitionne de devenir une place forte du football en 2025.


Derrière cette initiative populaire, se trouve Chris Ewing, un ancien joueur professionnel à Motherwell. En ouvrant le club au-delà de la frontière écossaise, l'homme d'affaires souhaite créer un nouveau genre de socios, appelés au quotidien à donner leur avis sur tout ce qui fait une équipe de haut niveau, à commencer par le design des maillots, le nom de l'équipe, la forme du blason, le budget ou encore le recrutement de futures pépites. LCI a rencontré l'ancien footballeur à l'origine de cette révolution dans le monde du ballon rond.

Avec le pouvoir d'Internet, tout est possibleChris EWING, fondateur de "OurFootballClub.com"

LCI : Il y a quelques mois, vous avez lancé "OurFootballClub.com", une initiative révolutionnaire dans le milieu du football. D'où vous est venue cette idée ?

Chris EWING : J'ai créé "OurFootballClub.com" en février 2018. C'est un projet qui fait suite à l'académie de football, baptisée "Edusport Academy" et réservée depuis 2011 aux jeunes footballeurs français souhaitant allier le sport et les études. "OurFootballClub" est une initiative qui fait appel au grand public pour devenir des membres à part entière de notre club de football. Après avoir cotisé à hauteur de 25 livres sterling, ils vont avoir le droit de participer aux décisions qui rythment le quotidien d'une structure sportive de haut niveau. Le but est de créer, en 2018, un club ouvert à tous et apte à accueillir une nouvelle génération de supporters.

LCI : Où que l'on se trouve, en France, en Australie ou aux États-Unis, il est possible d'adhérer à ce club. Pourquoi l'avez-vous ouvert au-delà de la frontière écossaise ?

Chris EWING : L'Edusport Acamedy (son nom actuel, ndlr) est un club particulier, homologué par l'UEFA et membre de la Fédération écossaise. Vous savez, en Écosse, le football est assez traditionnel. Beaucoup critiquent ce genre de projets parce que c'est nouveau et qu'on n'a pas, entre guillemets, d'histoire. On n'a pas une base de supporters sur place. Je voulais justement créer une communauté digitale mondiale pour soutenir ce petit club qui joue 5e division écossaise, en permettant à n'importe qui de participer à cette aventure,. Avec le pouvoir d'Internet aujourd'hui, tout est possible. En échange, on donne le pouvoir aux supporters.

Un système de socios inspiré par le BarçaChris EWING, fondateur de "OurFootballClub.com"

LCI : Pourquoi souhaitiez-vous donner aux fans un réel pouvoir de décision ?

Chris EWING : Aujourd'hui, pour beaucoup, le football n'est plus quelque chose de tangible. On va voir jouer le PSG avec Neymar, le Barça de Messi ou encore le Real Madrid avec Cristiano Ronaldo. Quelque part, ce sont des extraterrestres. Nous ce qu'on propose, c'est un projet humain qui rend le football disponible, un retour aux sources. Le principe est simple : soutenir un petit club et voir jusqu'où on peut le faire monter tous ensemble. On souhaite réunir des personnes venues de tous les horizons pour partager la même passion pour le football.

LCI : En souscrivant à "OurFootballClub.com", devient-on copropriétaire du club ?

Chris EWING : Vous ne serez pas vraiment copropriétaire. Mon idée à la base, c'était de vendre des actions pour financer le club, mais c'était très compliqué à mettre en place. Nous avons donc créé un système de socios, en s'inspirant de ce qui existe au Barça. En souscrivant, vous devenez membre et vous allez être impliqué dans toutes les décisions. Par exemple, une des premières choses sur lesquelles on travaille, c'est de changer le nom de l'académie. À partir de la saison prochaine, ce sera donc un nouveau club avec le nom choisi par nos supporters après un vote. Cela n'a jamais été fait ni Écosse ni au Royaume-Uni.

LCI : On ne peut pas s'empêcher de faire le parallèle avec le jeu "Football Manager". Vous avez réalisé le rêve de dizaines de millions de joueurs voulant gérer un club...

Chris EWING : Quelque part, c'est "Football Manager" transposé à la réalité. Quand j'ai créé ce projet, j'avais le jeu en tête. Je me suis aussi inspiré de "Fifa Ultimate Team" (un mode de la célèbre simulation du même nom, ndlr), où tu crées ton équipe, ton logo et tout ça. "Football Manager", c'est un jeu mythique. Mais je n'avais jamais imaginé que cela allait prendre une telle ampleur. Les quelques 700 membres déjà inscrits sont déjà hyper passionnés, alors que pour le moment rien ne s'est passé. Ce sont juste des mots, il n'y a rien de concret.

La C1 en 2025, c'était un peu trop ambitieuxChris EWING, fondateur de "OurFootballClub.com"

LCI : À l'heure actuelle, de plus en plus de clubs peinent à trouver des sources de financement. Pensez-vous que ce modèle puisse vous permettre de subsister ?

Chris EWING : Habituellement, ce sont les clubs qui ont le plus moyens qui gagnent. En 5e division écossaise, c'est la même chose. Mais au lieu de parler de millions d'euros, on parle de 50.000 à 60.000 euros. Si on veut faire monter l'équipe, il faut penser différemment. On n'est pas bête, plus de monde on a, plus d'argent on aura. C'est une évidence. Mais je me suis vite rendu compte que c'était plus important que l'argent. On rassemble plus de 700 membres qui viennent de 25 pays. Ça montre le pouvoir de ce genre de projet.

LCI : Vous vous êtes fixé un objectif : intégrer en 2025 la prestigieuse Premiership, l'équivalent de la Ligue 1 en France, aux côtés du Celtic Glasgow et des Rangers...

Chris EWING : (Il coupe) Au départ, je voulais dire qu'on jouerait la Ligue des champions en 2025 mais c'était un peu trop ambitieux (rires). On va donc cibler la première division, ce sera déjà très bien. Mais si vous voulez monter un projet, il faut viser haut, très haut, sinon ce n'est pas la peine. Pour ce genre de projet, il faut que ce soit excitant et qu'on fasse rêver nos membres. On est train d'essayer de mettre quelque chose de nouveau en place.

Répliquer les conditions d'un club professionnelChris EWING, fondateur de "OurFootballClub.com"

LCI : De nombreux jeunes Français ont intégré les rangs de "l'Edusport Academy" depuis 2011. Parlez-nous de cette structure à la base du projet "OurFootballClub.com"...

Chris EWING : Je suis Écossais et fier de l'être. Mais je me sens aussi Français. Cela fait 14 ans que je vis en France. Je suis dit souvent que Glasgow est ma ville de naissance et Paris ma ville de renaissance. Si je peux aider de jeunes Français et proposer cette opportunité, c'est avec énormément de plaisir. Le projet est de faire venir des joueurs francophones pour qu'ils associent le football et les cours d'anglais. J'insiste là-dessus parce qu'on n'est pas là pour vendre le rêve aux jeunes qui arrivent chez nous. C'est un projet humain, scolaire et footballistique avant tout. Si quelqu'un vient dans cette académie avec le seul objectif d'être footballeur professionnel, on ne le prend pas parce qu'on n'a pas envie qu'il soit déçu. Il faut qu'un jeune vienne chez nous avec l'envie de progresser à tous les niveaux.

LCI : Pouvez-vous nous présenter une journée type au sein de l'académie ?

Chris EWING : L'académie est privée, il faut payer des frais d'inscription (17.000 livres sterling pour la saison 2018-2019, ndlr). L'objectif, c'est de répliquer les conditions d'un club professionnel. C'est un projet scolaire, pédagogique, humain et sportif. Le matin, il se lèvent et ils vont en cours. Ensuite, ils déjeunent et l'après-midi est consacré aux entraînements. Ils font aussi beaucoup de musculation. Tout ça pour préparer les matches le week-end. Toutes les rencontres sont filmées. Ils ont accès à tout ce qu'il faut comme dans un club professionnel.

Pour plus d'informations sur "OurFootballClub.com", rendez-vous sur le site officiel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter