VIDÉO - Le sublime doublé de Zlatan lors de Nantes - PSG (1-2)

VIDÉO - Le sublime doublé de Zlatan lors de Nantes - PSG (1-2)

Football
DirectLCI
COUPE DE LA LIGUE - Paris a disposé de Nantes (1-2) mardi soir en demi-finales et il le doit principalement à Zlatan Ibrahimovic, qui porte son équipe sur ses larges épaules en l'absence d'Edinson Cavani. Le Suédois a ainsi inscrit les deux buts de son équipe, dont un lob de 30 mètres qui restera dans les mémoires.

Et si on commençait le match par la fin, histoire de, justement, garder le meilleur pour la fin ? Mardi soir, Paris l'a emporté à Nantes (1-2) , arrachant dans les arrêts de jeu son billet pour la finale de la Coupe de la Ligue, le 19 avril au Stade de France (face à Lyon ou Troyes, qui s'affrontent ce mercredi soir). D'un centre millimétré, Lucas trouve la tête de Zlatan Ibrahimovic pour le but de la victoire, dix minutes après une égalisation nantaise méritée, signée Veigneau, d'un imparable plat du pied droit pour reprendre un ballon laborieusement repoussé par la défense parisienne.

Avant cela, on a eu droit à ce que Laurent Blanc a appelé, avec la poésie qu'on lui connait, "un vrai match de coupe". C'est-à-dire une pluie diluvienne (et continue), de la boue jusque sur les épaules des joueurs, des coups de coude, des tacles à la gorge, des simulations, des erreurs d'arbitrage et du déchet technique à foison. Un pugilat qui aura duré de la 30ème à la 80ème minute, après une période d'archi-domination parisienne, leur possession du ballon culminant à 90% (!!!) sans que les joueurs du club francilien ne se procurent d'occasion franche.

Et avant cela, il y eut un éclair de génie. À la 5e, Riou dégage n'importe comment et Zlatan, à l'affût à près de 30m de la cage adverse, reprend spontanément du gauche pour lober somptueusement le portier nantais. Un moment de grâce, le seul de la rencontre. "Il fallait gagner ce match pour aller en finale et se rapprocher de notre objectif, on l'a fait. Mais ce n'est pas fini", a sobrement commenté l'homme du match, après coup. Et sur sa prestation XXL ? "J'ai marqué deux buts, je suis content." Non, vraiment, là encore, mieux valait retenir son œil noir durant l'échauffement et dans le couloir, juste avant le coup d'envoi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter