VIDEO - Liga : "Ronaldo l'ivrogne", le chant qui pourrait coûter cher au Barça

VIDEO - Liga : "Ronaldo l'ivrogne", le chant qui pourrait coûter cher au Barça

DirectLCI
FOOTBALL - La Ligue de football espagnole envisage la possibilité de sanctionner financièrement le FC Barcelone après que des chants hostiles à Cristiano Ronaldo ont été entendus au Camp Nou, dimanche.

L'anniversaire de Cristiano Ronaldo, et cette fête organisée dans la foulée du derby madrilène perdu par le Real, a fait jaser de l'autre côté des Pyrénées. L'épisode n'a en tout cas pas échappé à certains supporters du FC Barcelone, qui ont décidé de dédier un chant pour le moins moqueur au triple Ballon d'Or portugais, dimanche lors de la large victoire du club catalan face à Levante (5-0). Pendant que Lionel Messi inscrivait un triplé descendait des travées du Camp Nou "Cristiano es un borracho", soit Cristiano est un ivrogne, sur l'air de Guantanamera.

Les médias espagnols indiquent ce lundi que la Ligue de football professionnelle espagnole (LFP) étudie la possibilité de porter plainte auprès du Comité anti-violence de la Liga. La décision sera prise mardi, mais si tel était le cas, le Barça pourrait écoper d'une sanction financière. Depuis la mort d'un supporter du Deportivo La Corogne en marge d'un déplacement du club galicien sur le terrain de l'Atlético Madrid, le 30 novembre dernier, AS indique que la LFP a durci son règlement, considérant que "la première violence à combattre est la violence verbale".

EN SAVOIR +
>> Vidéo : la fête d'anniversaire de Ronaldo vue de l'intérieur
>> Vidéo : le Barça corrige Levante (5-0)
>> Le Real exclut à vie 17 supporters pour des chants anti-Messi

 

La LFP a du pain sur la planche alors que les chants de supporters moqueurs voire hostiles, qu'ils plaisent ou non, font partie intégrante du football. Les supporters du Real Madrid ne sont d'ailleurs pas en reste, Lionel Messi ayant eu droit au qualificatif de "subnormal", que l'on pourrait traduire par retardé, au stade Santiago Bernabéu, début décembre. Dix-sept supporters de la Maison Blanche avaient alors été invités à quitter l'enceinte merengue pour de bon. Ronaldo, lui, est moqué pour un supposé attrait pour la boisson. Un comble pour celui qui a répété en de multiples occasions qu'il ne buvait jamais d'alcool.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter