VIDÉO - La folle nuit des supporters après la qualification du PSG en demies

VIDÉO - La folle nuit des supporters après la qualification du PSG en demies
Football

LIESSE - Au terme d'un match renversant, le PSG a décroché mercredi soir une qualification historique en demi-finales de C1. Un scénario mémorable que les fans parisiens ont fêté jusqu'au bout de la nuit.

La nuit les a bercés d'une douce euphorie. Une ivresse collective couplée d'un immense soulagement. Vingt-cinq ans après son unique demi-finale de Ligue des champions, le PSG s'est qualifié mercredi 12 août pour le dernier carré de la C1. Menés par l'Atalanta Bergame (1-0) jusqu'à la 90e minute, les Parisiens ont arraché leur qualification à l'issue d'un scénario renversant. En 149 secondes, alors que le spectre de l'élimination planait sur Paris, Marquinhos (90e) et Eric Maxim Choupo-Moting (90e+3), déjà à l'origine de l'égalisation, ont fait chavirer le club et ses supporters dans l'allégresse des grands soirs. 

Lire aussi

Dès le coup de sifflet final, les fans présents à Lisbonne, où se dispute le "Final 8" à huis clos en raison de l'épidémie de Covid-19 qui a paralysé le football mondial, se sont rassemblés devant le Myriad by Sana Hotels. C'est ici, non loin des bords du Tage, que logent les Parisiens pendant toute la durée de ce "Final 8" inédit. À l'arrivée du bus, ils leur ont réservé un accueil triomphal. 

Mais c'est bien connu, la fête n'a pas de frontière. Surtout quand on parle football. Les supporters restés à Paris, à plusieurs milliers de kilomètres de leur équipe, n'ont pas été en reste. Privés de déplacement dans la capitale portugaise, ils ont convergé vers les Champs-Élysées, faisant vrombir et klaxonner voitures et scooters. La célèbre avenue, où se réunissent habituellement les inconditionnels de l'équipe de France après une Coupe du monde ou un Euro, a été envahie jusque tard dans la nuit. Survoltés par cette qualification historique, les fans parisiens se sont offerts à leur tour ce petit plaisir. 

Choupo-Moting, un héros dans la nuit

À quelques centaines de mètres de là, les membres du Collectif Ultras Paris (CUP), qui avaient communié devant le Parc des Princes après le huitième de finale retour remporté face au Borussia Dortmund (2-0), se sont retrouvés. Mais, cette fois, sans les joueurs. Une banderole ("Fuck les rageux") a été déployée au-dessus de l'entrée de la tribune Auteuil et une dizaine de fumigènes ont été allumés.

Toute l'info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

Bien qu'il n'avait pas appelé à un rassemblement avant le quart de finale, le CUP a donné de la voix jusqu'à très tard aux abords du Parc. Le hit de la soirée : un chant dédié à Eric Maxim Choupo-Moting, le héros d'une nuit qui restera longtemps gravée dans toutes les mémoires parisiennes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent