VIDÉO – Loin de la Maison Blanche, les championnes du monde américaines paradent à New York

Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

CÉLÉBRATION – Les joueuses de l’équipe des États-Unis, sacrées championnes du monde pour la 4e fois dimanche en France, ont fêté le titre en défilant à New York.

Donald Trump ne les avait pas invitées, mais elles l’ont tout de même snobé. En revanche, les joueuses de l’équipe de football des États-Unis, sacrées championnes du monde pour la 4e fois dimanche en France, ont répondu positivement à l’invitation du maire (démocrate) de New York, Bill de Blasio, ce mercredi, à venir parader dans la Grosse Pomme trois jours après avoir soulevé la coupe, qu’elles ont donc, elles aussi, ramenée à la maison.

En manque de sommeil, beaucoup d'entre elles ont admis mardi tenir grâce à la seule adrénaline, qui les a portées encore un peu sur Broadway, à l'extrême sud de Manhattan, là où chefs d'Etat, militaires et sportifs défilent rituellement depuis plus de 130 ans sous des pluies de confettis. Mais c’est seulement la seconde fois de l’histoire qu’une équipe féminine américaine de sport collectif a droit à une parade à New York, après celle, déjà, des championnes du monde de soccer en 2015.

"Il n'y a pas meilleur endroit pour célébrer", s'est enthousiasmée, sur la chaîne ESPN, Megan Rapinoe, la joueuse la plus charismatique de l'équipe, celle-là même qui a déclaré la guerre à Donald Trump. En quelques heures, elle dit avoir déjà pu se rendre compte que l'intérêt pour la l'équipe coachée par Jill Ellis était sans précédent. "En 2015, c'était incroyable, mais là, c’est tellement plus gros, tellement plus", a-t-elle expliqué. Avant de conclure, lyrique : "Ça va tellement au-delà du sport."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter