VIDÉO - Obsèques de Louis Nicollin : Platini, Sarkozy, Blanc, El-Khelaïfi... dernier adieu de Montpellier et du monde du foot à Loulou

DirectLCI
ADIEU - Les obsèques de Louis Nicollin étaient célébrées ce mardi matin dans la cathédrale de Montpellier. Des témoignages unanimes dans la ville pour saluer un homme au fort caractère, mais généreux, décédé le 29 juin dernier, à 74 ans.

Il s’en est allé à l’âge de 74 ans. Mais Louis Nicollin gardera une place importante dans le cœur des Montpelliérains, dont il présida le club de football jusqu'à sa mort, jeudi 29 juin. Ce mardi matin, ses obsèques étaient célébrées en la cathédrale Saint-Pierre. Plus d’un millier de personnes, connus ou simples anonymes étaient venus lui rendre un dernier hommage. Parmi eux, des personnalités politiques comme Nicolas Sarkozy ou du monde du sport (Laurent Blanc, Michel Platini, Dominique Rocheteau, Jean-Michel Aulas…). Les joueurs du club, eux, sont arrivés en groupe.

En vidéo

Pluie d'hommages après la mort de Louis Nicollin

Massés très tôt devant le parvis de la cathédrale, les Montpelliérains voulaient lui dire un dernier adieu. C’est d’ailleurs par un tonnerre d’applaudissements qu’a commencé la cérémonie, comme pour rappeler le caractère jovial de celui que tous appelaient ici Loulou. L’évêque, dont la messe était retransmise sur écran géant (tout le monde n’ayant pu rentrer dans la cathédrale), a d’ailleurs rendu hommage au président emblématique du MHSC, un homme "nature" et "entier". "Tu n’as jamais supporté l’injustice, et durant toute ta vie tu n’as jamais oublié les autres".

Plus qu’un simple président ou légende du football français, il était un symbole de la ville montpelliéraine. "J’étais obligé de venir, c’était vraiment un homme respecté de tout le monde,  il a fait trop de bien à la ville", souligne un habitant. "C’est une preuve de respect pour ce monsieur, on a perdu quelqu’un d’important à Montpellier", explique un autre qui a tenu à se déplacer.

Un personnage, aussi bien connu pour ses frasques verbales que son caractère entier. "J’adorais toutes ses frasques, ses coups de gueule qui rappelaient qu’il était du midi, qui rappelait son sens de la vie, son sens de l’humour, sa générosité", se remémore un autre Montpelliérain. "Il criait beaucoup, il disait des choses vulgaires, mais c’était dans son caractère et c’était quelqu’un de très bien", décrit une autre. Il sera inhumé à Marsillargues, dans sa résidence, et dans la stricte intimité familiale.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 13h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter