VIDÉO - OL et PSG au sommet du football féminin : ce n'est que le début

DirectLCI
HISTORIQUE - Pour la première fois de l'histoire de la Ligue des champions féminine, la finale de la compétition offrira un duel 100% français entre l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain, respectivement tombeurs de Manchester City et du FC Barcelone.

Leurs homologues masculins peuvent en prendre de la graine. En attendant la prestation tant attendue de l’AS Monaco face à la Juventus Turin mercredi en demi-finale aller de la Ligue des champions, le football féminin a montré la voie en braquant la finale de l’édition féminine de la compétition, avec une finale 100% made in France opposant le Paris Saint-Germain à l’Olympique Lyonnais le 1er juin prochain à Cardiff. Une première dans l’histoire de la prestigieuse compétition européenne.


Alors que le PSG est venu à bout du FC Barcelone (2-0) plus tôt dans la journée, l’OL a lui concédé une défaite sur le score de 1-0 mais se sont qualifiées pour la dernière marche de l’épreuve après leur finale 3-1 au match aller. Habituée de ces échéances importantes, ayant déjà remporté la Ligue des champions à trois reprises, l’Olympique Lyonnais part avec un avantage pour sa sixième finale, alors que les Parisiennes disputeront leur deuxième finale de Ligue des Champions, après celle de 2015.

Le début d'une hégémonie "bleu blanc rouge" ?

Interrogé après la rencontre, l'entraîneur de Paris Patrice Lair s’est félicité de la progression du football féminin dans l’Hexagone ces dernières années. "Le foot féminin français a progressé, a avancé. Il y a quelques années c'étaient des finales allemandes, aujourd'hui, c'est une finale française. C'est un grand jour pour le foot féminin français" s’est-il réjoui. 

En vidéo

Alex Morgan, David Beckham au féminin

Preuve de la nette montée en puissance des Françaises dans le football féminin, depuis maintenant seize saisons, les clubs tricolores se sont invités onze fois dans le dernier carré de la Ligue des champions, pour sept finales disputées. Et cela pourrait être le début d'un long règne à la française, le président de Lyon Jean-Michel Aulas étant toujours aussi déterminé à investir massivement dans sa section féminine, en témoigne la venue de la star américaine Alex Morgan en décembre dernier (voir la vidéo ci-dessus). Pour ne rien gâcher, les propriétaires qataris du PSG semblent également enclins à mettre les bouchées doubles pour concurrencer le concurrent lyonnais sur le long terme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter