VIDÉO – Pour se maintenir en Ligue 2, le Tours FC organise un stage commando encadré par l’armée française !

VIDÉO – Pour se maintenir en Ligue 2, le Tours FC organise un stage commando encadré par l’armée française !

FOOTBALL – En proie à une relégation en National, le Tours FC a décidé de mettre à profit la trêve hivernale pour renforcer la cohésion de son groupe. D’une manière fort singulière.

Aux grands maux, les grands remèdes. Longtemps lanterne rouge (dernier du classement) de la Ligue 2, le Tours FC est parvenu à s’extirper de la zone de relégation juste avant de partir en vacances pour les fêtes. Mais seulement deux points les séparent de l’avant-dernier, l’AJ Auxerre, et il n’est donc pas encore temps de se relâcher, loin de là. Dans l’optique de resserrer les rangs, le club a même eu une drôle d’idée : faire appel à une unité spécialisée de l’armée française pour organiser un stage commando, quatre jours après la reprise de l’entraînement.

Pour l’occasion, les joueurs ont revêtu tenues de camouflage kaki et bonnets, en se maquillant le visage en noir. Au programme : réveils en pleine nuit, exercices physiques de très haute intensité, nécessitant souvent une entre-aide, et un peu de paintball, le tout étalé sur deux jours (lundi et mardi). "C’était très difficile mais c’était top", en dira l’attaquant Toifilou Maoulida. "Très peu de survivants", a, pour sa part, plaisanté Bryan Bergougnoux. Reste désormais à voir si cela leur portera chance lors de leur premier match de l’année, le vendredi 13 janvier, face au RC Lens, solide 3e du classement. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 400 décès à l'hôpital en 24h et environ 4.000 cas confirmés

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier sur son radeau de survie, quatre skippers à son secours

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Loi sécurité, violences policières, maintien de l'ordre... Gérald Darmanin tient sa ligne devant les députés

Lire et commenter