VIDÉO - Quand Kylian Mbappé réagissait au fichage ethnique : "Les meilleurs c'étaient les Noirs et les Arabes"

Football
DirectLCI
FOOTBALL – En 2011, le bureau anglais de l’AFP s’était rendu à Bondy (Seine-Saint-Denis) pour interroger de jeunes footballeurs sur l’affaire des quotas qui agitait alors la Fédération française de football (FFF). Parmi eux, un certain Kylian Mbappé.

L’histoire est un éternel recommencement, l’actualité n’a de cesse de nous le montrer. Le football n’échappe pas à la règle. Aujourd’hui, le PSG se débat dans une affaire de fichage ethnique de ses jeunes joueurs, révélée, dans le cadre des Football Leaks, par Mediapart. Le même média qui, sept ans plus tôt, avait dévoilé celle dite "des quotas" à la Fédération française de football (FFF), qui avait tenté de limiter le nombre de Noirs et d’Arabes dans les équipes de France de jeunes. Un scandale qui avait fait grand bruit, jusqu’à traverser la Manche, conduisant le bureau anglais de l’AFP à traiter le sujet.

Des journalistes de l’agence avaient alors entrepris d’interroger des jeunes de Seine-Saint-Denis, département particulièrement mixte de la région parisienne, pour savoir comment ils vivaient la chose. Un reportage qui est sorti des limbes des archives ce vendredi parce que l’un des jeunes adolescents parlant face caméra, sur un terrain de Bondy, n’est autre que... Kylian Mbappé. Âgé de 12 ans, et vêtu d’un maillot de l’AC Milan floqué Robinho, il déclare, voix aigüe : "Si on regarde dans l'histoire, les meilleurs c'étaient les Noirs et les Arabes. À part Platini, Cantona et tout ça..." 

Des images d’une ironie croustillante, alors que le joueur porte aujourd’hui la tunique du PSG, et se trouve à son tour pris dans les révélations de Mediapart.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter