VIDEO - Quand le derby d'Athènes entre le Panathinaikos et l'Olympiakos dérape

VIDEO - Quand le derby d'Athènes entre le Panathinaikos et l'Olympiakos dérape

Football
DirectLCI
GRECE - Dimanche soir, la rencontre entre les deux clubs d'Athènes a été perturbée par d'importants incidents. Et même si le Panathinaïkos l'a emporté 2-1 sur Olympiakos, c'est surtout les jets de projectiles et l'envahissement du terrain qui ont marqué les esprits.

Une triste habitude. Comme à chaque confrontation entre le Panathinaikos et l'Olympiakos les supporters des deux clubs athéniens se sont montrés trop bouillants. Et si l'on peut louer les derbys un peu chauds qui donnent une saveur particulière à ces matches, là, on est encore une fois tombé dans la bêtise.

L'entraîneur de l'Olympiakos coursé par une cinquantaine de supporters du Panathinaikos

Ainsi, juste avant le coup d'envoi dimanche soir à l'Apostolos Nikolaïdis Stadium, antre du "Pana", le président de l'Olympiakos Vangelis Marinakis a été accueilli par une pluie de dizaines de fusées, de feux d'artifice et autres objets jetés dans sa direction, sans le toucher. Pire, l'entraîneur portugais Vitor Pereira, venu à la rescousse de son dirigeant, a failli recevoir une chaise avant d'être pris en chasse sur la pelouse par une cinquantaine de "supporters" adverses (la tristement célèbre "Gate 13", les ultras les plus chauds de Grèce).


Après l'intervention des forces de police, le derby a ensuite pu commencer avant d'être à nouveau le théâtre d'incidents après la pause, lorsque le milieu de l'Olympiakos Pajtim Kasami a été touché à l'épaule par une bouteille envoyée depuis les tribunes... Selon les médias locaux, deux supporters de l'Olympiakos ont d'ailleurs été blessés en marge de cette victoire du "Pana" (2-1) qui n'a vraiment pas donné une belle image du foot grec.


Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter