"Excusez-nous" : Thiago Silva demande pardon aux fans du PSG après la débâcle face à Manchester United

Football

SOUS LE CHOC - Le capitaine du PSG a réagi à la défaite des siens mercredi soir face à Manchester United (1-3), qui élimine le club dès les 8e de finale de Ligue des champions. "Excusez-vous", a-t-il lancé aux supporters parisiens.

Un cauchemar. Encore un. Deux ans après son incroyable élimination à Barcelone (victoire 4-0 à l’aller, défaite 6-1 au retour), le PSG quitte à nouveau la Ligue des champions dès les huitièmes de finale. Pourtant en position idéale au coup d’envoi du match à la faveur de leur victoire à l’extérieur au match aller (0-2) trois semaines auparavant, les hommes de Thomas Tuchel ont été sèchement battus par Manchester United (1-3) ce mercredi soir au Parc des Princes. 

Voir aussi

Une nouvelle "remontada" en apparence tout aussi improbable que la précédente, puisqu’aucune équipe dans la situation des Barcelonais de 2017 ou des Mancuniens de 2019 n’avait réussi à se qualifier jusqu’alors. Preuve du cataclysme vécu par les joueurs de la capitale, c’est un Thiago Silva sonné qui s’est présenté au micro de RMC Sport à l’issue de la débâcle pour demander pardon aux supporters parisiens. 

"C’est difficile d’expliquer"

"Je veux juste dire aux supporters de nous excuser", a déclaré le capitaine du PSG, le regard hagard. "Donner un penalty comme ça, à la dernière minute, je n'ai pas vu les images mais... (…) C'est dommage parce qu'avec une minute on n'avait pas le temps de réagir, même si on aurait dû réagir pendant les quatre-vingt-dix autres minutes. Excusez-nous, c'est le seul mot que je peux trouver pour le moment."  

"C'est difficile d'expliquer, de parler aux supporters qui sont tristes, à nos familles qui sont là", a-t-il poursuivi. "On a travaillé dur, ça n'a pas marché. Il va falloir se relever vite, on doit continuer parce qu'il nous reste encore le championnat même si on a beaucoup de points d'avance, on est presque champion déjà. Mais on rate encore l'opportunité de passer en quart de finale de la Ligue des champions." Un cauchemar. Encore un.

Lire et commenter