VIDÉO - Samir Nasri, confessions d'un "petit con"

VIDÉO - Samir Nasri, confessions d'un "petit con"

DirectLCI
FOOTBALL - Dans un entretien diffusé jeudi sur L'Equipe 21, Samir Nasri évoque son attitude sans détour, reconnaissant parfois être "un petit con". Un mea culpa qui contraste avec les critiques adressées par le joueur de Manchester City, notamment au sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps.

Samir Nasri jouit d'une image de "sale gosse" en France. Pas sûr que cela s'améliore après la diffusion d'un entretien, jeudi soir sur L'Equipe 21 , dans lequel le milieu de terrain de Manchester City évoque sans mâcher ses mots son retrait de l'équipe de France ou le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps. Le joueur formé à l'OM donne aussi du grain à moudre à ses détracteurs en reconnaissant, casquette à l'envers vissée sur la tête et sourire aux lèvres, être "de temps en temps un petit con".

Son attitude
"De temps en temps, je suis un petit con. Parfois, vaut mieux la boucler, estime le joueur âgé de 27 ans, mais c’est quelque chose que je n’arrive pas à faire. J’ai réussi quand j’étais plus jeune, et je rentrais parfois à la maison avec une boule au ventre. Après, tu exploses mais pas avec la bonne personne. Je préfère donc dire tout ce que je pense, quitte à ne pas être aimé, quitte à paraître arrogant, quitte à être un petit con… Au moins, les gens que j’aime, ils n’en pâtissent pas".

Didier Deschamps
"Je dirais que... je réfléchis, on ne sait jamais, il peut porter plainte... que c'est un hypocrite et qu'il aurait dû se comporter en tant qu'homme et assumer ses choix, en me disant « écoute, c'est comme ça, tu ne viens pas et t'es pas content, bah tant pis ». Mais au moins avoir une discussion en tant qu'hommes".

Noël Le Graët (président de la Fédération française de football)
Pour Nasri, le patron de la FFF et Deschamps, c'est "pareil". "C'est le même qui, deux semaines après m'avoir dit que j'avais raison (concernant l'épisode du doigt sur la bouche lors de l'Euro 2012 pour inviter un journaliste de L'Equipe à taire ses critiques), m'appelait toutes les heures pour me demander de faire des excuses publiques. (...) Les deux sont des hypocrites".

EN SAVOIR +
>>
Nasri : "Deschamps n'a pas voulu parler avec moi"
>>
Vidéo : le beau but de Nasri face à Stoke

Hugo Lloris

"Je lui avais demandé des explications auparavant. Il a dit que rien ne s'était passé alors que j'avais eu confirmation via un journaliste qu'il a été voir Didier Deschamps, envoyé par 3 joueurs, pour demander mon exclusion du groupe. Il m'a dit que ce n'était pas vrai. Il n'y a pas de fumée sans feu...", estime celui qui saluera tout de même le gardien de but et capitaine des Bleus lors de leur prochaine rencontre en Premier League.


Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter