VIDÉO - Sans Messi mais avec Pastore, l'Argentine n'avance pas alors que le Brésil de Willian gagne

VIDÉO - Sans Messi mais avec Pastore, l'Argentine n'avance pas alors que le Brésil de Willian gagne

DirectLCI
FOOTBALL - L'Argentine patauge dans ces éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie. Après une défaite face à l'Equateur, l'Albiceleste n'a pu faire mieux qu'un match nul 0-0 au Paraguay. De son côté, le Brésil a retrouvé le chemin de la victoire aux dépens du Venezuela (3-1).

Et dire que certains Argentins se demandaient si Lionel Messi devait continuer sa carrière sous le maillot de l'Albiceleste après quelques prestations décevantes. Mardi, pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie, les partenaires de Javier Mascherano n'ont pu faire mieux qu'un match nul 0-0 au Paraguay. Après la défaite inaugurale face à l'Equateur à domicile, les hommes de Gerardo Martino ne comptent qu'un point en deux journées.

Pastore fantomatique

Sans le joueur du FC Barcelone, blessé encore quelques semaines, et Sergio Agüero, l'Argentine s'en est remise à Carlos Tévez et un trio parisien (Di Maria, Pastore, Lavezzi)pour essayer de dominer les Paraguayens. Si Carlos Tévez a une nouvelle fois été performant, c'est tout le contraire du numéro 27 du PSG. Javier Pastore, qui avait hérité du numéro 10 de Lionel Messi, a été assez fantomatique tout au long de la rencontre.


Si l'Argentine a toujours mal au crâne ce mercredi, c'est un peu moins le cas du Brésil. Sans Neymar, suspendu, les hommes de Dunga se sont remis de la défaite lors du premier match face au Chili, en dominant le Venezuela (3-1). Le joueur de Chelsea, Willian, auteur d'un doublé, et Ricardo Oliveira sont les buteurs de la Seleção.


Si l'Argentine et, outre mesure, le Brésil ne flambent pas, d'autres sélections en profitent pour se hisser en tête du classement, à l'instar de l'Equateur. Vainqueur à Buenos Aires lors du premier match, les coéquipiers d'Enner Valencia ont remis le couvert face à la Bolivie (2-0). L'Equateur se partage la tête de ces éliminatoires avec le Chili difficile vainqueur (4-3) d'un Pérou réduit à dix. Alexis Sanchez, auteur d'un doublé a été le grand artisan de la victoire des hommes de Jorge Sampaoli.

À LIRE AUSSI >> Messi va t-il louper le Clasico ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter