VIDÉO - Une statue à sa gloire et les US en ligne de mire, Ibrahimovic se voit "comme Napoléon"...

DirectLCI
INCORRIGIBLE - A l'occasion de l'officialisation d'une prochaine statue de lui à Stockholm, l'ancien joueur du PSG a livré une interview savoureuse au quotidien suédois Aftonbladet. Et comme souvent avec Zlatan Ibrahimovic, il y a de la punchline.

Arrivé à Manchester United à l’intersaison, Zlatan Ibrahimovic a connu un début de saison mitigé. Bien qu'il présente des statistiques honorables ( 6 buts en 12 matches de Premièr League), le suédois végète dans une formation en quête de repères, qui pointe à une décevante sixième place en championnat. Ibra s'est donc laissé tenter à un comparaison avec le Paris-Saint-Germain qu’il a quitté l’été dernier. "L’équipe pour laquelle j’ai signé cet été n’est pas aussi forte que celle que j’ai quittée, mais lorsque Mourinho m’a appelé, ma décision a été facile à prendre", a-t-il confié à Aftonbladet.

L'attaquant de 35 ans confirme également qu’il a choisi de rejoindre le championnat anglais par ambition. "Je ne dirais jamais non à un défi, a-t-il poursuvi. C’est ce que je souhaitais : venir dans l’un des plus grands clubs du monde qui était en difficulté et qui ne gagnait plus depuis quelque temps et essayer la Premier League." 

Je me vois conquérir les Etats-Unis comme j’ai conquis l’EuropeZlatan Ibrahimovic

En revanche, le géant suédois n’est pas certain de s’éterniser outre-Manche. Et si il était amener à partir, il pourrait continuer sa carrière de l’autre côté de l’Atlantique, aux Etats-Unis. "Nous verrons bien", a-t-il  déclaré précisant : "Je me vois conquérir les Etats-Unis comme j’ai conquis l’Europe. Certains restent dans le même club toute leur vie moi, je voyage, je suis comme Napoléon. J’ai voyagé à travers toute l’Europe et j’ai conquis chaque pays dans lequel je suis allé. Il est peut-être temps de traverser l’Atlantique pour aller conquérir les Etats-Unis." De quoi accréditer la thèse d'une fin de carrière en MLS.

Je vais avoir une statue de moi-même dans la capitale de Suède. Qui d’autre de toute façon..."Zlatan Ibrahimovic

En attendant, et à défaut d'avoir vu sa statue remplacer la Tour Eiffel à Paris, la Suède a décidé d'honorer celui qui a pris sa retraite internationale après le dernier Euro, en lui édifiant un monument à Stockholm. "Après vingt ans de dur travail, je vais avoir une statue de moi-même dans la capitale de Suède. Qui d’autre de toute façon..." Du grand Zlatan. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter