VIDÉO - Zlatan Ibrahimovic encore odieux avec un journaliste après OL-PSG

VIDÉO - Zlatan Ibrahimovic encore odieux avec un journaliste après OL-PSG

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Les après-matches du PSG se suivent et se ressemblent. Dans la foulée du nul (1-1) décroché par les Parisiens à Lyon dimanche soir, Zlatan Ibrahimovic s'en est encore pris à un journaliste français. Cette fois-ci parce que l'étourdi avait oublié de comptabiliser un de ses buts.

La zone mixte est souvent synonyme de souffrance pour les suiveurs du PSG. Dans cet espace dévolu aux interviews d'après-match, à la sortie des vestiaires, où il faut attendre de longues minutes coincé entre une grille et une aisselle odorante, les joueurs donnent tellement peu d'eux-mêmes que les reporters en sortent rarement avec mieux que trois phrases creuses enregistrées dans le dictaphone. Heureusement, il y a le Roi Zlatan, son personnage exagérément susceptible et son sens de la mise en scène pour s'amuser un peu. Le Suédois a encore fait des siennes dimanche soir dans les entrailles du stade de Gerland après le nul (1-1) arraché à Lyon .

"Zlatan, c'est votre premier but en Championnat depuis deux mois, comment vous sentez-vous ?", lui demande un confrère. Silence pesant. "Deux mois ?" "Oui, deux mois en Championnat", insiste le reporter. Hochement de tête ironique et sourire carnassier du colosse : "Et Saint-Étienne ?" Car oui, Zlatan Ibrahimovic avait inscrit le penalty de la gagne (0-1) dans le Chaudron le 25 janvier . Erreur fatale. Le Suédois tourne instantanément les talons et, de loin, crache son venin : "S'il-te-plaît mon ami, si tu ne connais pas ton sujet, ne me parle pas !"

L'histoire a, en outre, cela d'ironique que, après les deux derniers matches, l'attaquant a eu des échanges tendus avec le même journaliste, sans que l'on sache bien s'il en a délibérément fait son souffre-douleur. Le vendredi 30 janvier, dans la foulée de PSG-Rennes (1-0) , Zlatan lui lance, plein de dédain : "Pourquoi vous filmez et posez des questions en même temps ? Restrictions budgétaires hein ?" Quatre jours plus tard, à Lille (victoire 0-1 du PSG en demie de la Coupe de la Ligue) , rebelote. Zlatan vient de demander à cinq de ses partenaires de se taire . Le reporter insiste quand même : "Quelques mots pour un journaliste low-cost ?" Réponse cinglante du Suédois : "Désolé, je ne parle qu'aux journalistes."

"Zlatan n'était pas sérieux ! Il plaisante tout le temps comme ça, même avec nous", avait précisé son meilleur ami Maxwell, interrogé au sujet de ces épisodes samedi dernier en conférence de presse au Camp des loges. Dans son édition de ce même jour, Le Parisien racontait d'ailleurs que Zlatan avait regretté que ses partenaires aient accepté de garder le silence en zone mixte juste parce qu'il le leur avait demandé. "Pourquoi ne vous êtes-vous pas arrêtés ? Je blaguais", leur a-t-il indiqué, une fois à l'abri des micros et des caméras. Aussi embarrassé qu'un journaliste s'étant trompé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter