VIDÉOS - Bordeaux, ce sérieux leader, Bastia pense à nouveau au football

Football
DirectLCI
LIGUE 1 - Menés par Nice, les Girondins ont réussi, non sans mal, à arracher un succès qui leur permet pour le moment d'être la seule équipe à neuf points. Les Corses, eux, ont connu une soirée de ballon rond quasi-normal. C'est-à-dire sans incident majeur. Retour sur cette troisième journée de Championnat en images.

Nice - Bordeaux :1-3
 
Réagir, les Girondins savent le faire. Six jours après avoir remonté leur but encaissé lors de la première période contre Monaco, les hommes de Willy Sagnol ont remis ça en revenant au score face à Nice après un but d'Alexis Bosetti (1-0). Son second cette saison. Et comme la semaine passée, ils ne se sont pas contentés d'égaliser, ils ont pris l'avantage et largement. Leur premier but est venu par Diabaté sur penalty (1-1, 32e). Dix minutes après le retour des vestiaires, le large était pris grâce à Nicolas Maurice-Belay (1-2, 47e) et Gregory Sertic (1-3, 55e). Deux joueurs qui ont retrouvé un excellent niveau. Et si le score semble refleté une certaine aisance, une nuance doit être apportée. Bordeaux n'a obtenu qu'un corner contre sept pour Nice et a reçu six cartons dont deux pour son premier buteur, synonyme d'expulsion.

Lille - Lorient : 2-0
 
Lille qui joue enfin un jeu offensif… le scénario semblait impensable tant les premières sorties nordistes avaient été pauvres. La dernière contre Porto en était certainement le paroxysme. Mais face Lorient après une première période équilibrée, les Dogues se sont décomplexés et créés plus d'occasions que lors des deux premières journées. Roux (46e, 82e, 83e), Lopes (54e) et Mendes (66e) ont fait passer le frisson quand Delaplace (1-0, 58e) et Kjaer (2-0, 74e). Mercredi à Porto la tâche sera bien différente mais Lillois ont trouvé (et prouvé) le moyen de faire un résultat : jouer et être offensif.

Reims - Caen : 0-2

L'équipe sans complexe de cette L1 semble être Caen. Injustement sanctionnés d'un penalty et donc d'une défaite contre Lille, les coéquipiers de Julien Féret ont obtenu une victoire qui ne ressemble en rien à un hold-up. Privé de Mathieu Duhamel, ils ont globalement dominé une première période où Koïta et Appiah ont eu de belles occasions. La surprise aurait pu pourtant venir de Reims, qui a deux opportunités presque immanquables par Oniagué et Charbonnier, qui a trouvé un Vercoutre impérial. La suite fut totalement champenoise et Charbonnier encore lui plaçait un ballon au-dessus alors qu'il avait le plus dur après un magnifique contrôle orienté de la poitrine. Et que dire du coup franc d'un Diego très remuant qui s'écrasait sur la transversale. Deux actions manquées qui coutèrent le match aux Rémois. Vingt minutes après son entrée en jeu, Hervé Bazile délivrait une première passe décisive pour Kanté (0-1, 90e + 3), avant de marquer dans le but vide (0-2, 90e + 2). 

Montpellier – Metz :  2-0

Un coup de pied arrêté a débloqué une situation confuse pour des Montpelliérains peu inspirés en première période. Les Parisiens et le Valenciennois ne l'auront jamais vu à l'oeuvre mais leur ancien joueur a ouvert le score sur coup franc. Avant cela, Metz aurait pu mener si Lejeune n'avait pas mis son penalty sur le poteau avant de trouver JourdrenIl n'en fallait pas plus pour que les joueurs de Rolland Courbis retrouvent les intentions entrevues contre l'OM dimanche dernier et Bérigaud aurait bien pu inscrire son premier but sous nouvelles couleurs s'il n'avait pas manqué une belle occasions (75e). Mais c'est le remuant Camara qui venait sceller le score face à des messins en perte de vitesse sur le plan physique. Avec un point pris en trois matches, Metz peut déjà s'attendre à une saison compliquée.  

Bastia- Toulouse : 1-0

Miné par les incidents entre supporters de son équipe et ceux de l'OM puis par l'affaire Brandao , Bastia peut à nouveau penser au football après son premier succès de la saison. Il s'en est remis pour cela à un penalty de Ryad Boudebouz (1-0, 12e) pour y parvenir. Derrière, le match n'a pas donné lieu à beaucoup d'occasions mais les Toulousains n'ont pas réussi à revenir et mettre en difficulté Areola, malgré des tentatives d'Akpa-Akpro et de Braithwaite.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter