VIDÉOS - Les buts qui éliminent presque Lyon et Saint-Étienne de la Ligue Europa

Football

BARRAGE ALLER - La phase de groupes s'éloigne brutalement pour les deux clubs français déjà engagés. En s'inclinant (1-0) sur la pelouse de Karabükspor, les Verts ont relativisé la portée de leur bon début de saison en L1 tandis que l'OL, battu, lui, (1-2) sur sa pelouse de Gerland par l'Astra Giurgiu, pourrait avoir vite brûlé le ticket européen acquis de haute lutte la saison passée.

Autrefois, un barrage d'accession à la Ligue Europa n'était pas une formalité mais presque. C'était en tout cas plus l'occasion de se mettre en jambes que de se livrer à une véritable joute continentale, à venir plus tard. Mais ça, c'était avant. Avant le déclin inexorable du football de clubs français, en chute libre au classement de l'indice UEFA. La prochaine étape consistera sans doute à se regarder dans une glace et admettre que de modestes clubs turcs ou roumains n'ont plus rien à nous envier. La preuve encore jeudi soir avec les défaites concédées dans la manche aller par deux de nos représentants, et non des moindres, Saint-Étienne et Lyon.

S'agissant des Gones , quarts de finalistes de la dernière édition, le problème est de l'ordre de l'inconscient et du fameux relâchement qui frappe ceux qui ont l'orgueil de ressentir au plus profond d'eux-mêmes que l'affaire pourrait être bouclée très vite. Car c'est justement après l'ouverture du score de Steed Malbranque, du pied gauche sur un centre en retrait de Jallet à la 26e, venue ponctuer une demi-heure largement dominatrice, que les hommes de Fournier ont sombré. Deux buts de l'Astra Giurgiu, sur des contres d'école, sont venus logiquement les sanctionner durant le second acte, par le Nigérian Fatai, d'une reprise du droit aux six mètres à la 71e, puis par le capitaine roumain, Budescu, sur un penalty bêtement concédé par Grenier à la 81e.

Le fantôme d'Esbjerg

Saint-Étienne, de son côté , a sans doute moins hypothéqué ses chances de renverser la table au retour, mais les Verts ont néanmoins pris une grosse douche froide sur la pelouse de Karabükspor. Même s'ils se sont procurés un nombre conséquent d'occasions (à voir dans le résumé ci-dessous), les Stéphanois ont été fortement secoués par la vivacité et l'audace de Turcs qui ont fini par trouver la faille à l'heure de jeu, quand, après deux contres favorables, l'attaquant congolais Domi Kumbela s'est emparé du ballon aux 16 mètres et a placé un imparable tir croisé du droit. L'ASSE avait pourtant juré avec insistance qu'on ne l'y reprendrait plus après la déconvenue subie à ce même stade de la compétition l'an dernier face aux modestes Danois d'Esbjerg. Mais n'était-ce alors qu'un accident ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter