VIDÉOS – Les PSG - Saint-Étienne sont toujours bouillants !

VIDÉOS – Les PSG - Saint-Étienne sont toujours bouillants !

DirectLCI
RETROUVAILLES – Les Verts, longtemps considérés comme la bête noire du PSG, sont devenus, au fil des années, la proie préférée des partenaires de Zlatan Ibrahimovic. Avant de se retrouver ce mercredi en Coupe de la Ligue, retour en vidéos sur les moments chauds ayant émaillé chacune de leurs rencontres depuis 2012

PSG - Saint-Étienne (1-2 en Ligue 1 le 03/11/2012) : le coup de tatane de Zlatan
Si Zlatan Ibrahimovic ne doit pas se rappeler tous ses matches de L1, ni même identifier clairement chacun de ses adversaires, nul doute qu'il se souvient bien de ce jour-là. La star, ceinture noire de taekwondo depuis l'adolescence, avait alors gratifié le Parc des Princes d'un de ses spectaculaires coups de pied sautés. Sauf que, cette fois, il avait manqué le ballon, percutant de plein fouet le torse du gardien stéphanois Stéphane Ruffier. Avant d'être, logiquement, exclu par l'arbitre à 20 minutes du terme. Une autre image avait d'ailleurs attiré l'attention : après le choc, juste avant que l'arbitre dégaine le carton rouge, les deux joueurs se tordent de douleur au sol durant de longues secondes. Tandis que Ruffier est vite entouré de ses défenseurs, inquiets pour son état physique, Ibrahimovic n'a, lui, vu personne accourir auprès de lui... La rançon de la gloire ?

Saint-Étienne - PSG (0-0, t.a.b 5-3 en quarts de finale de Coupe de la Ligue le 27/11/2012) : le jour de gloire de Ruffier
C'est le torse encore marqué par les crampons du Suédois que Stéphane Ruffier retrouve le PSG trois semaines plus tard. Sans doute l'un des tous meilleurs matches de la carrière du gardien international français qui a écoeuré à lui seul l'équipe de Carlo Ancelotti, remportant notamment deux duels face à Zlatan Ibrahimovic avant de claquer sous sa barre, au bout de la prolongation, une énorme volée de Sylvain Armand. Puis de capter la tentative de Thiago Silva lors de la séance de tirs au but. Saint-Étienne remportera finalement la compétition.

Saint-Étienne - PSG (2-2 en Ligue 1 le 17/03/2013) : David Beckham et Brandao en viennent aux mains
En six mois passés au PSG, David Beckham n'aura disputé qu'une seule rencontre dans son intégralité: celle-ci. Et elle a suffi pour que son légendaire flegme britannique en prenne un sacré coup. Auteur de nombreuses fautes et très agacé par l'attitude de Brandao, le Spice Boy finit par croiser le Brésilien, lui lâchant quelques « fuck you » de rigueur avant de tenter de le gifler. Le buteur des Verts réplique par un étranglement d'une main puis l'Anglais place finalement sa petite baffe. Pire que tout, Beckham sortira de la rixe décoiffé. Une image très rare qui perturbera les Parisiens, tenus en échec après avoir mené 0-2 au bout de 20 minutes.

Saint-Étienne - PSG (2-2 en Ligue 1 le 27/10/2013) : Marquinhos sauvé par les siens
Bien qu'acheté 35 millions d'euros, Marquinhos n'a pas été recruté pour être titularisé cette saison-là. On a vite compris pourquoi. Titularisé pour suppléer Thiago Silva, touché aux ischio-jambiers, l'ex-défenseur central de la Roma a pris le bouillon dans le Chaudron : une mauvaise relance offre l'ouverture du score aux Stéphanois, puis un dégagement expédié sur Thiago Motta permet à Hamouma d'inscrire le but du break. Heureusement pour lui, Blaise Matuidi finira par égaliser dans la quatrième minute du temps additionnel. Heureusement pour le PSG, Thiago Silva a retrouvé sa place depuis.

PSG - Saint-Étienne (2-1 a.p. en 8es de finale de la Coupe de la Ligue le 18/12/2013) : Cavani met fin à la malédiction
Une victoire parisienne contre les Verts faisant office de catalyseur. Mais là encore, ce fut particulièrement laborieux. Ce qui a fait la différence ? Edinson Cavani se sentant poussé des ailes ce soir-là parce que que son coach l'a repositionné dans l'axe en l'absence de Zlatan Ibrahimovic, suspendu. L'Uruguayen, entre deux retours cheveux au vent pour défendre avec rage, a ainsi inscrit deux buts superbes, dont un tout au bout de la prolongation. À ce moment-là, le Matador en était à 18 buts en autant de matches avec le PSG. Et si, pour battre les Verts, il suffisait de dépenser 64 millions d'euros pour un attaquant ?
 

PSG – Saint-Etienne (5-0 en Ligue 1 le 31/08/2014) : Zlatan martyrise Bayal Sall
Entre Zlatan Ibrahimovic et Bayal Sall, c'est une grande histoire d'amour. Les insultes ont régulièrement fusé, très souvent à l'initiative du géant suédois. "Il parle beaucoup et râle tout le temps pour pousser ses partenaires. La première fois que je l'ai affronté, il m'a insulté en anglais. Alors, je lui ai répété la même chose : ‘'I fuck you toi aussi ”", raconte le défenseur de l'ASSE au matin d'affronter le PSG. On ne sait pas si les déclarations du Sénégalais étaient remontées jusqu'aux oreilles d'Ibrahimovic, mais ce dernier s'était fait un malin plaisir de chambrer son vis-à-vis au cours la gifle infligée par Paris (5-0). Dans la foulée de son premier but, l'attaquant du PSG harangue son adversaire en lui adressant quelques insultes, puis lui jette un regard noir après avoir inscrit son deuxième but. Une histoire d'amour on vous dit.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter