VIDEOS - "Vous êtes un musulman, pas un islamiste ?"... les dérapages racistes des journalistes sportifs

Football
AMALGAMES - Une mauvaise blague, une maladresse ou un racisme latent, les journalistes sportifs dérapent parfois. Voici une compilation des dernières sorties de route restées en mémoire.

Le 17 janvier 2015 : Stéphane Guy / Adamo Coulibaly
A la mi-temps du match entre Lens et Lyon, Olivier Tallaron, sur place, s'apprête à demander au Lensois Adamo Coulibaly les ambitions nordistes pour le second acte. Un prénom et nom qui rappellent évidemment ceux d'Amedy Coulibaly, auteur quelques jours plus tôt d'une prise d'otage sanglante porte de Vincennes. Et qui inspirent à Stéphane Guy ce conseil à son collègue : "N'ayez pas peur".

Le 12 janvier 2015 : Stéphane Guy / Demba Ba
Invité de l'émission "J+1" sur Canal+ Demba Ba, ancien joueur de Chelsea actuellement à Besiktas, est amené à réagir aux récentes attaques djihadistes qui viennent de secouer Paris et la France. Le journaliste Stéphane Guy demande alors à l'attaquant de confession musulmane s'il se sent "mis en cause par les événements récents", avant de lâcher cette terrible question : "Vous êtes un musulman, pas un islamiste ?".

9 juillet 2014 : Jean-Michel Larqué / Ezequiel Lavezzi et Bruno Martins Indi
Au commentaire pour RMC de la demi-finale du Mondial entre l'Argentine et les Pays-Bas, Jean-Michel Larqué est visiblement très impressionné par la vitesse de pointe d'Ezequiel Lavezzi qui sur une action de jeu a déposé Bruno Martins Indi. Ce qui déclenche ce commentaire : "C'est la première fois que je vois un Blanc courir plus vite qu'un Noir".

Le 23 février 2006 : Philippe Candeloro / Shizuka Arakawa
Associé à Nelson Montfort pour France Télévisions durant les épreuves de patinage artistique des JO de Turin, Philippe Candeloro se lâche régulièrement au micro. Mais à la fin du programme de la Japonaise Shizuka Arakawa, future championne olympique, l'ancien quadruple champion de France de la discipline va trop loin : "Je pense qu'elle aura mérité un bon bol de riz ce soir".

Le 26 mai 2002 : Thierry Rolland / Corée du Sud
Tandis que l'équipe de France prépare la Coupe du monde et piétine en match amical face à la Corée du Sud, Thierry Rolland et son compère Jean-Michel Larqué s'emmêlent un peu les crayons dans les changements de joueurs adverses. Après avoir enfin trouvé qui était entré en jeu, le commentateur explique : "Il n'y a rien de plus qui ressemble à un Coréen qu'un autre Coréen".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter