VINTAGE - Euro 2016 : ils ont gagné l’Euro en France, Manuel Amoros (3/5)

VINTAGE - Euro 2016 : ils ont gagné l’Euro en France, Manuel Amoros (3/5)
Football

RETRO – En 1984, l’équipe de France de football réussissait l'exploit dont rêvent secrètement les Bleus d’aujourd’hui : remporter l’Euro en France. Les principaux acteurs de cette épopée victorieuse déballent leurs souvenirs et abordent les chances de la bande de Deschamps pour l’été prochain. Troisième épisode de notre feuilleton avec Manuel Amoros.

Manuel Amoros, c’est 82 sélections et dix années en équipe de France. Considéré à l’époque comme le meilleur latéral du monde, le natif de Nîmes a marqué l’Euro 1984 de son empreinte. Exclu pour un coup de tête lors du premier match, il a ensuite été au cœur de la belle histoire de la finale, lorsque Battiston a feinté une blessure pour lui permettre de prendre part à la finale. Amoros est d’ailleurs à l’origine de la récupération du ballon sur le but du sacre de Bellone en finale.

L’ambiance ?
"Certains matchs nous ont vraiment marqués. A Saint-Etienne, à Nantes, ou encore à Marseille… la demi-finale notamment était dingue. On souffrait contre le Portugal, on a été mené au score. Et le public nous a portés. On n’était pas encore capable de nous-même de donner complètement tout et d’aller chercher la victoire seuls. Ils nous ont clairement aidés, ils y ont cru et nous ont permis de le faire. Le soutien du public a vraiment joué sur le résultat final."

A LIRE AUSSI >> VINTAGE - Euro 2016 : ils ont gagné l’Euro en France, Bruno Bellone (2/5) 

 La vie de groupe 
"Nous étions un groupe uni. Le geste de Battiston le prouve bien. Une victoire comme celle-ci, ça unit. Je vois encore Jean Tigana, Marius Trésor, j’ai souvent au téléphone Patrick Battiston et Bruno Bellone. Si on a été favori pour le Mondial 1986 (élimination en demi-finale), c’est parce qu’on était un groupe uni."
 

 Son plus grand souvenir
"C’est vrai qu’il y a eu ce geste de Patrick Battiston. J’étais remplaçant et il a voulu que je participe à la fête. C’est beau d’autant plus que c’était risqué, on ne menait que 1-0 (73e), et on n’avait pas l’emprise totale sur le match. Il connaissait mes qualités et savait que je défendrai le but du mieux possible.

Il a simulé une blessure pour forcer Michel Hidalgo à le sortir et à me faire rentrer. C'est un geste de gentleman, personne ne s’y attendait. Je pense qu’il a voulu me récompenser pour mon état d’esprit.  Après, il y a la victoire finale évidemment. N’importe quel joueur des Bleus veut gagner un trophée aussi important que ça. Ça marque une carrière de footballeur."

A LIRE AUSSI >> VINTAGE - Ils ont gagné l'Euro en France : Alain Giresse (1/5)

 Son coup de tête
"C’était contre le Danemark, lors du premier match de poule. J’ai fait l’erreur de donner un coup de tête à Jesper Olsen. Mais je ne le regrette pas, car c’était dans l’état d’esprit de vouloir gagner absolument. Le moindre accroc avec l’adversaire pouvait dégénérer, il y avait une telle pression… la victoire ne tenait qu’à un fil. J’avais le ballon, il m’a taclé. Je me suis relevé, j’ai jeté le ballon puis j’ai été vers lui, je n’ai fait que le geste. Si je ne m’étais pas retenu, j’aurais pu lui casser l’arcade. J’étais dans un état second, je n’avais que 22 ans et le sang très chaud."

► Les Bleus actuels
"Je souhaite qu’ils confirment la bonne disposition d’aujourd’hui. Il y a eu quelques soucis. Le sélectionneur a du mal à trouver son équipe type. Mais il y a des bons joueurs, intéressants. Gagner la coupe d’Europe est possible."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : "C'est la France qui est attaquée", dénonce Macron

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent