Xherdan Shaqiri prend la pose avec un imam soupçonné de terrorisme

Xherdan Shaqiri prend la pose avec un imam soupçonné de terrorisme

DirectLCI
MAUVAISE RENCONTRE – En vacances au Kosovo, Xherdan Shaqiri a eu la "malchance" d'être pris en photo avec un imam accusé... de terrorisme. Une rencontre impromptue pour le joueur suisse de l'Inter Milan.

Il y a ceux qui décident de passer leurs vacances à Miami, d'autres préfèrent Ibiza, et puis il y a Xherdan Shaqiri qui opte pour le Kosovo. Drôle de destination direz-vous ? Pas totalement, car l'international suisse de l'Inter Milan possède la double nationalité kosovare. Malheureusement pour lui, ses petits jours de repos ont pris une tournure assez inattendue à cause de simples photos de vacances qui ont tourné sur internet et notamment sur le site de La Gazzetta dello Sport qui relate ce fait.

Comme tout bon joueur de football qui se respecte, Shaqiri a pris soin de poser au côté d'un de ses fans. Mais le fan en question n'était vraiment Monsieur tout le monde. La personne présente sur le cliché est Shefqet Krasniqi, l'imam de la plus grande mosquée de Pristina, la capitale du Kosovo, mais surtout dans le viseur des autorités locales, puisqu'il avait été soupçonné de terrorisme et d'incitation à la haine religieuse en septembre 2014 selon des médias allemands. Krasniq avait également récemment envoyé des djihadistes recrutés au Kosovo combattre en Syrie, ce qui lui avait valu d'être arrêté puis relâché un mois plus tard. En 2009, l'imam controversé avait déjà fait parler de lui lorsqu'il avait affirmé que Mère Teresa devait brûler en enfer.

A LIRE AUSSI
>> Où les joueurs de foot sont-ils partis en vacances ?

Shaqiri "ne peut pas demander le casier judiciaire" des fans

Mais que faisait Shaqiri en compagnie de Shefqet Krasniqi ? Etait-ce une connaissance ? Un pur hasard ? Les médias kosovars soulignent la thèse d'une possible invitation de la part de l'imam. Démenti formel du footballeur qui n'était pas au courant des agissements de la personne qui l'accompagnait sur le cliché de la discorde.

"Je ne peux pas demander le casier judiciaire de toutes les personnes avec lesquelles je fais une photo. Je suis musulman, mais tout ce qui est radical ne m'intéresse pas. Il est venu vers moi comme tous les autres fans et a demandé s'il pouvait prendre une photo, explique le joueur de l'Inter Milan. Refuser sa demande aurait été malpoli. Surtout parce que c'est un imam." Il sera peut-être tenté de le faire davantage dorénavant s'il veut éviter d'être de nouveau impliqué dans une autre affaire de ce type.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter