Zlatan Ibrahimovic : les Français aiment le détester

Zlatan Ibrahimovic : les Français aiment le détester

DirectLCI
SONDAGE - Superstar de la Ligue 1, personnage qui tranche avec un football lisse et sans remous, Zlatan Ibrahimovic est à la fois apprécié et critiqué par les Français, selon un sondage du Parisien. Jugé talentueux et spectaculaire, le Suédois dégage aussi l'image d'un arrogant individualiste.

Il est le symbole des passions que peut déchaîner le Paris Saint-Germain, phare de la Ligue 1 adulé par certains, club dénaturé depuis son passage sous pavillon qatari et machine à fric pour d'autres. Zlatan Ibrahimovic ne laisse personne indifférent en France, que l'on suive le football ou pas. Et il ne fait pas l'unanimité, loin de là. Considéré comme un excellent joueur de Ligue 1, il est également renvoyé à son image d'arrogant et d'individualiste, selon un sondage réalisé par l'institut BVA pour Le Parisien ce dimanche.

Ils sont ainsi 62 % des sondés à avoir une ''bonne opinion'' de l'actuel meilleur buteur du Championnat, contre 38 % une mauvaise. Loin d'être un plébiscite donc, même si beaucoup reconnaissent qu'il est performant (83 %), talentueux (82 %), spectaculaire (76 %) et même motivé (73 %), malgré sa fâcheuse tendance à marcher pendant les matches. Et 78 % des personnes interrogées s'accordent pour dire qu'il est le meilleur joueur du PSG actuellement.

Un arrogant pas avare en câlins

Cette image globalement positive doit immédiatement être nuancée. Car plus d'un Français sur deux (55 %) juge Ibra ''individualiste'', et ils sont encore plus nombreux à le trouver ''arrogant'' (63 %). Un résultat qui s'explique par la posture du géant suédois face aux médias. Amateur de phrases hautaines (''Je ne connais pas la Ligue 1 mais la Ligue 1 me connaît'' lors de son arrivée, ''Une Coupe du monde sans moi, je ne la regarderai pas'', ou ''Le public du Parc des Princes est très exigent, ce qui est étrange au regard du passé car avant moi, il n'y avait rien''), Zlatan joue de son image et n'hésite pas à en rajouter.

Loin d'être un enfant de chœur, l'ancien Barcelonais n'est pas aussi clivant dans la réalité, comme le soulignent à l'envi ses coéquipiers. Preuve qu'un cœur rempli d'amour se cache dans cette énorme carcasse : son maillot, offert à un fan entré sur le terrain un soir de match à Lorient, et le câlin accordé au bonhomme. Et si c'était comme ça qu'il pouvait marquer l'histoire de la Ligue 1 ? 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter