30 ans de prison pour l'ex-gendarme accusé d'avoir tué une vieille femme

30 ans de prison pour l'ex-gendarme accusé d'avoir tué une vieille femme

DirectLCI
JUSTICE – La cour d'assises de Haute-Garonne a condamné à la peine maximale Daniel Bedos pour avoir tué Suzanne Blanc et août 2010 et lui avoir volé ses bijoux.

Ses dénégations n'ont pas convaincu les jurés. Mercredi, les assises de la Haute-Garonne ont condamné à la réclusion criminelle à perpétuité l'ancien gendarme soupçonné d'avoir tué une vieille dame de 97 ans pour lui voler ses bijoux.

Cette dernière avait été retrouvée agonisante à son domicile la tête fracassée: elle est morte le lendemain de l'agression. Daniel Bedos, 57 ans, a été reconnu coupable de l'ensemble des chefs d'accusation ainsi que des faits de subornation de témoin. Les jurés sont allés au-delà des réquisitions de l'avocat général qui avait réclamé contre lui trente années de réclusion criminelle.

L'ex-gendarme a toujours nié les faits

Depuis l'ouverture de son procès lundi, Daniel Bedos a toujours nié les faits. S'il reconnaît avoir revendu les bijoux du crime dès le lendemain des faits, il soutient les avoir reçus d'un autre homme, Jean-Claude Durandeu, 53 ans, qui les lui aurait cédés pour 170 euros l'après-midi de l'agression.

Dans son réquisitoire, l'avocat général Jean-Louis Bec a décrit Daniel Bedos comme un être "pervers, narcissique, manipulateur bien sûr, et sans affect". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter