600 animaux saisis après l'expulsion d'une ferme pédagogique

600 animaux saisis après l'expulsion d'une ferme pédagogique

Environ 600 animaux, dont des espèces protégées, ont été pris en charge mercredi et jeudi par différentes associations de protections et des parcs animaliers après l'expulsion pour loyers impayés de la gérante d'une ferme pédagogique à Fuveau (Bouches-du-Rhône).

Une solution a été trouvé pour les animaux de la ferme pédagogique de Fuveau, dans les Bouches-du-Rhône. "Au terme d'une longue procédure, les propriétaires des lieux ont enfin obtenu l'expulsion de leur locataire et de ses centaines d'animaux qui ont été pris en charge par Assistance aux Animaux, des parcs zoologiques nationaux et internationaux", indique la Fondation Assistance aux animaux dans un communiqué.

Selon la même source, plusieurs de ces animaux étaient parqués "dans des conditions d'hygiène déplorables, certains étant déshydratés ou dénutris" dans la partie logement de la ferme pédagogique le Nouveau monde. La partie "ferme" de l'établissement avait déjà fait l'objet d'une procédure d'expulsion à l'été 2013, à l'occasion de laquelle 700 animaux avaient été récupérés.

Quatrième intervention

C'est la quatrième fois que des animaux sont saisis dans cet établissement, présenté sur son site Internet  comme une association "qui a pour objectif de développer la connaissance et le respect de la vie animale". Les organismes de protections des animaux sont intervenus aux côtés d'agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage et des services vétérinaires, ainsi que des gendarmes et fonctionnaire de la police municipale de cette commune des Bouches-du-Rhône.

Contactée, la gérante de la ferme pédagogique qui sur son site a lancé un appel aux dons et dénoncé avoir "été victime d'un véritable "vol en bandes organisées" par des Fondations bien connues du grand public", n'a pas souhaité réagir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

"On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion à perpétuité

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.