70 ans après sa création, l'ENA peine à privilégier la diversité

FRANCE
Cette année, l'ENA fête ses 70 ans. Si en 1950, près de 45% des élèves avaient un père exerçant une profession supérieure, la tendance n'est pas allé en s'améliorant et l'élitisme est toujours aussi présent au sein de l'établissement, avec près de 70% des élèves concernés. Face à ce constat, la directrice de l'ENA Nathalie Loiseau admet que la diversité n'est pas assez représentée et multiplie les démarches pour permettre à des élèves défavorisés d'accéder à la "fabrique" d'hommes politiques.
Lire et commenter