A 14 ans, elle souhaitait aller en Turquie pour "rejoindre le jihad"

A 14 ans, elle souhaitait aller en Turquie pour "rejoindre le jihad"
FRANCE

FAIT DIVERS – L’adolescente, originaire de Grenoble, a été interceptée mardi à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Elle a été placée dans un foyer.

Interpellée in extremis. Une adolescente de 14 ans originaire de la région grenobloise, signalée en fugue par ses parents, a été interceptée ce mardi en fin d’après-midi à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry alors qu'elle était sur le point d'embarquer vers la Turquie.

"Nous avons été avisés par son père, à qui la jeune fille avait envoyé un SMS dans lequel elle indiquait vouloir quitter la France pour rejoindre le jihad", a indiqué le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, confirmant une information d' Europe 1 . D'après les premiers éléments de l'enquête, l'adolescente a acheté elle-même un aller simple pour la Turquie moyennant une somme en liquide qu'elle a retirée de son propre compte en banque.

"Embrigadée", elle nie les faits

Elle possédait également un passeport, indique Le Dauphiné Libéré . "Elle avait de l'argent sur son compte. Elle s'est rendue dans une première agence de voyage, qui a refusé de lui fournir un billet d'avion. La seconde a accepté", a ajouté le procureur, précisant que l'adolescente, aujourd'hui placée dans un foyer, semblait "embrigadée" et niait toujours les faits.

Pour l'instant, aucun défèrement n'est envisagé pour l'adolescente grenobloise. La priorité étant "de la protéger contre elle-même." Pour rappel, le 31 janvier dernier, deux adolescents toulousains de 15 et 16 ans candidats au jihad en Syrie avaient été présentés à une juge antiterroriste qui avait mis en examen le plus jeune, une mesure rarissime pour des mineurs.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Elysée exclut un confinement généralisé comme au printemps

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent