A Antibes, les statues vont parler aux smartphones

FRANCE
TECHNOLOGIE – La ville d’Antibes va équiper 19 sites –statues, musées, phare, chapelle- avec de petites balises qui enverront images, textes et vidéos aux visiteurs ayant téléchargé une application. L’expérimentation commencera le 15 décembre pour une durée de six mois.

Petites et rusées. Des balises, installées sur 19 sites de la commune d’ Antibes , vont bientôt parler directement à vos smartphones en fournissant du contenu ludique qui pourrait, à terme, donner un sacré coup de vieux aux plaques signalétiques.

A condition d’avoir téléchargé l’application "Antibes Juan Les Pins" sur Android ou iOS, vous recevrez une notification dès que vous passerez à moins d’une dizaine de mètres de ces endroits.

"Pas besoin que l’application soit ouverte, explique Patrick Duverger, directeur des moyens généraux et systèmes d’information à la mairie. Ce sera sous forme d’un petit SMS invitant l’utilisateur à en savoir plus."

"Like" ou pas "like" ?

Concrètement -et si vous êtes d'accord- du texte, des images et des vidéos seront alors consultables en lien avec les lieux. Une manière de se documenter sans trop forcer, de manière plutôt ludique, qui concernera notamment le Fort Carré, les statues "Nomade" et du "Poilu", les musées Picasso et d’archéologie, le phare de la Garoupe, le triptyque de l’Hôtel de Ville…

L’application permettra aussi de "liker" ou pas (comme sur facebook) le monument en question et de connaître le score. Elle sera également capable de guider précisément les possesseurs de téléphone portable vers les autres sites "connectés".

Cette expérimentation de ce que les spécialistes appellent de façon parfois un peu grandiloquente "L’Internet des objets" ou "ville intelligente" débutera, à partir du 15 décembre, lorsque l’application sera disponible. Le test grandeur nature est prévu pour durer six mois. Si le succès suit, la mairie pourrait étendre le dispositif.
 

Lire et commenter