A Calais, des médiateurs pour calmer les rixes entre migrants

A Calais, des médiateurs pour calmer les rixes entre migrants

IMMIGRATION – Pour mettre fin aux violentes bagarres entre migrants d'origines éthiopienne et érythréenne, lundi et mardi, la sous-préfeture de Calais a fait appel à des médiateurs du Secours Populaire. Selon l'association Salam, ces violences réflèteraient une recomposition des territoires par la force.

"La tension monte à cause de la redistribution des territoires." Jean-Claude Lenoir est président de Salam, la principale association qui vient en aide aux migrants de Calais, qui rêvent de partir en Grande-Bretagne. Il est l'un des témoins privilégiés des violentes rixes qui s'enchaînent depuis lundi.

Mardi, le sous-préfet de Calais a fait appel au Secours catholique, afin que l'association humanitaire intervienne comme "médiateur". Le but : faire baisser les tensions entre migrants . Les meneurs des deux groupes en conflit ont été ainsi été entendus. En août dernier, cette méthode avait mis fin à de nombreuses bagarres entre Érythréens et Soudanais.

Un quartier bouclé par les CRS

Le quartier de la zone industrielle des Dunes, où se sont produites les rixes entre migrants d'origines éthiopienne et érythréenne armés de bâtons, qui ont forcé les CRS à intervenir, a été bouclé mardi par les forces de l'ordre. Une dizaine de personnes y ont été légèrement blessées. 

"Ce sont des tensions cycliques, indique à metronews Jean-Claude Lenoir. Lorsque le nombre de chaque nationalité évolue, la distribution des parkings, où l'on peut embarquer dans des camions, est rééquilibrée. Et cela se fait par la force, car il y a beaucoup d'argent en jeu."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.