A compter d'aujourd'hui, la Terre vit à crédit

A compter d'aujourd'hui, la Terre vit à crédit
FRANCE

ENVIRONNEMENT - A partir du 19 août, la Terre entre en déficit écologique. En 8 mois, la population mondiale a déjà consommé la totalité des ressources naturelles que notre planète est capable de renouveler en l'espace d'une année.

19 août, nous avons une dette. Nous ne parlons pas ici d'argent mais d'une donnée bien plus vitale : les ressources écologiques de la Terre. En effet, à compter de ce jour, la population mondiale a déjà consommé en huit mois ce que la planète est capable de produire en une année. C'est l'association WWF (Fonds mondial pour la Nature) qui alerte de cette situation inquiétante . Et souligne que c'est un jour plus tôt qu'en 2013 et un mois plus tôt qu'en 2000.

Le Global Footprint Network  (GFN), réseau d'associations qui surveillent l'empreinte énergétique des humains sur la Terre, a désigné ce 19 août comme étant Earth Overshoot Day pour 2014, soit le jour du dépassement en français. "A cette date, l’Humanité a épuisé le budget écologique annuel de la planète. Pour le reste de l’année, notre consommation résultera en un déficit écologique croissant qui puisera dans les stocks de ressources naturelles et augmentera l’accumulation du CO² dans l’atmosphère." En 1993, le jour du dépassement était le 21 octobre, rappelle encore le GFN.

1,6 fois la France pour absorber notre demande en ressources naturelles

D’après les calculs effectués par Global Footprint Network, la demande de l’Humanité en ressources et services écologiques exigerait une fois et demie la capacité de la Terre pour être satisfaite. Selon ces mêmes calculs, nous aurons besoin de deux planètes d’ici 2 050 si les tendances actuelles persistent.

La France fait plutôt partie des bons élèves - selon le rapport du GFN, il faudrait 1,6 fois la surface de notre pays pour supporter notre dépense énergétique - parmi les pays les plus avancés. Qui fait apparaître quelques surprises. Ainsi, dans le cas de la Chine, il faudrait 2,2 fois sa surface. C'est bien peu par rapport au Japon (7 fois), à l'Italie (4,4 fois), à la Suisse (4,3) ou - record toute catégorie - aux Emirats arabes unis (12,3 fois). L'Allemagne (2,5) et le Royaume-Uni (3,3 fois) sont un peu plus raisonnables mais participent néanmoins au déficit de manière importante.

Voici une évaluation de la consommation mondiale de ressources naturelles renouvelables au fil des ans. Faites glisser le curseur pour changer d'année :

Lire et commenter