A la Cité de l'espace, on apprend les sciences en s'amusant

A la Cité de l'espace, on apprend les sciences en s'amusant

LOISIRS – La Cité de l'Espace inaugure des ateliers ludiques permettant d'apprendre les sciences tout en s'amusant. Basé sur l'interactivité et la découverte des matières, le nouveau dispositif s'adresse essentiellement aux scolaires.

Apprendre les sciences tout en s'amusant. C'est le défi que la Cité de l'Espace a choisi de lancer depuis quelques jours avec ces nouveaux ateliers. Destinés aux scolaires, du primaire au lycée, ce programme a pour objectif de "proposer une nouvelle approche des sciences plus concrète et plus active", explique Jean-Baptiste Desbois, le directeur général qui souhaite ainsi "redonner le goût des sciences à tous".

En entrant dans une des trois salles dédiées aux expériences, les enfants découvrent un grand écran vidéo qui projette un planisphère, des paillasses de chimie, des tablettes tactiles. Le parfait attirail pour joueur aux apprentis scientifiques durant une heure. Ce vendredi matin, les enfants de CM1 de l'école Borde d'Olivier de L'Union doivent faire face à un drôle de scénario: un astéroïde fonce sur la Terre et ils doivent tout faire pour éviter la collision. 

Expériences et tablettes tactiles

"L'agencement est conçu pour donner un maximum d'autonomie aux enfants", explique l'animatrice qui répartit par groupe de trois la vingtaine de scolaires. Timides au début, les écoliers prennent progressivement des initiatives : ils fouillent dans les bacs de matériel, testent les lunettes d'astronomie, mélangent les composants afin de faire de la carboglace, consultent de la documentation sur les tablettes tactiles.

Toutes les dix minutes, ils se réunissent au milieu de la pièce pour faire le point sur leurs recherches. Ils n'oublient pas que leur mission est d'éviter que la planète Bleue soit percutée par un gros astéroïde! "C'est intéressant, on apprend des choses tout en s'amusant", confie Sarah qui, avec ses copines, lance des billes de métal dans un tube afin de mesurer leur vitesse.

"Ne pas les mettre en situation d'échec"

Sur la table voisine, trois garçons enfilent des blouses et des lunettes de protection pour les besoins d'une expérience en chimie. Concentrés et attentifs aux consignes, les enfants tentent des expériences, cherchent des solutions aux problèmes qui leur sont soumis.

Le travail par équipe les oblige à échanger leurs informations et à dialoguer. "En sortant de là, on veut qu'ils en tirent quelque chose de positif : l'idée n'est pas de les mettre en échec", ajoute Christophe Chaffardon du service éducatif de la Cité de l'Espace. Ouf, on est sauvés : les enfants ont réussi leur mission et ont trouvé la solution pour éviter la collision !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.