A la prison de Fresnes, les islamistes radicaux sont déjà "mis à l’écart"

A la prison de Fresnes, les islamistes radicaux sont déjà "mis à l’écart"
FRANCE

Depuis cet automne, la prison de Fresnes fait l’expérience de l'isolation des détenus radicaux. "Il ne s’agit pas d’un isolement mais d’une mise à l’écart », assure Stéphane Scotto, directeur du centre pénitentiaire de Fresnes dans le Val-de-Marne. Le problème, c'est que n’est prévu pour les déradicaliser.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent