A la Rochelle, 527 personnes vont être soumises à un test ADN

DirectLCI
La vaste et inédite opération de prélèvement d'ADN auprès de 527 personnes de sexe masculin a débuté lundi matin dans un lycée privé de La Rochelle, avec l'espoir de confondre le violeur d'une lycéenne agressée le 30 septembre dans les toilettes de l'établissement. Les élèves s'accordent à dire qu'il "faut réaliser ces tests". "C'est un peu tardif" regrette l'un d'entre eux. "Il faudra surtout faire attention aux élèves partis en cours d'année."

Plus d'articles