A La Rochelle, des lycéens soumis à des prélèvements ADN pour confondre un violeur

DirectLCI
Après le viol d’une lycéenne à la fin du mois de septembre dernier, une vaste opération de prélèvement d'ADN a débuté lundi matin dans un lycée privé de La Rochelle. Près de 530 personnes de sexe masculin vont être soumises à ces tests, avec l'espoir de confondre le violeur de la jeune fille.

Plus d'articles